Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Lyon. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble être au bord du gouffre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Promenons nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Promenons nous dans les bois... Lun 21 Aoû - 21:20

Promenons nous dans les bois

J'avais beaucoup travaillé aujourd'hui et réglé plusieurs problèmes dans mon organisation qui m'avait valu de perdre un homme. Je devrais donc le remplacer assez rapidement pour ne pas enrayer mon business. Avait suivi une multitude de rendez-vous plus long les uns que les autres, mais qui étaient pour la plupart bien avantageux.  Ainsi, en une après-midi, j'avais deux nouveaux clients. Mais l'heure était à la préparation pour mon rendez-vous avec Jason. J'avais dans l'idée de l'emmener chasser dans la forêt puis de venir boire un verre dans ma demeure à Moonlacre histoire de faire un peu mieux connaissance. Le jeune homme avait paru un peu timide et j'avais l'intention de le mettre à l'aise. Je ne sais pas exactement ce qui m'attirais chez lui, son doux visage ou son air innocent ou encore sa timidité, son intelligence ? Peut-être bien un peu de tout. Il était très cultivé et le fils de Nick Stark, ce qui était un autre bonus.

Une fois ma tenue choisie, j'allais sous la douche histoire de me préparer et d'être vraiment beau ce soir. Je pris soin ensuite de me raser de près et de passer une crème pour le corps pour la rendre douce. Oui, sous mes airs de Mr Connard, j'aimais tout de même prendre soin de moi. Je mis une petite touche de parfum pour achever le tout et allait m'habiller. Une fois, près, j'allais dans mon bureau pour écrire quelques mots pour Jason. Je n'avais pas perdu le protocole de séduction de mon époque. De nos jours, malheureusement, les jeunes étaient tellement absorbés par la technologie, qu'ils en oubliaient le romantisme. Heureusement, j'avais gardé cette partie de ma vie passé en moi et respectais cela quand je voulais quelqu'un à mes côtés même si c'était juste pour quelque temps. Après que j'eus fini mon texte, je signais à la plume et allais allumer une bougie pendant que l'encre séchait certains pourrons dire que j'étais vieux jeux, mais après presque 7 siècles d'existence, certaines habitudes étaient bien encré. J'enfilais ensuite mon manteau puis versais un peu de cire chaude et apposais mon sceau pour cacheter la lettre. Je soufflais quelques instants pour sécher la cire puis parti a pied à la rencontre de Jason. Je lui avais donné rendez-vous à l'entrée de la forêt et me hâtais d'y aller. J'étais en avance de 15 minutes, mais celui-ci était déjà présent ce qui me fit sourire. J'aimais par-dessus tout la ponctualité alors, Jason, faisait mon bonheur en étant là avant moi.  Je m'approchais alors de lui et lui souris puis passais ma main sur sa joue pour ensuite l'embrasser.

- Je suis heureux de te revoir. Ma journée m'a paru extrêmement longue a attendre l'heure du rendez-vous.  Comment vas-tu?

Je lui tendis alors l'enveloppe qui contenait mon texte.  

Poème:
 






Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Lun 21 Aoû - 22:44
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




Promenons-nous dans les bois

Je ne savais pas trop si je devais détester Luuka pour le coup du Tinder ou la remercier. C'était quand même super gênant de se retrouver à un rencart... sans savoir que ça en était un. J'avais quand même eu du bol de ne pas me couvrir de ridicule devant Anton. Un vampire. Elle m'avait arrangé un rencart avec un vampire. Le plus incroyable dans cette histoire, c'était que ça avait marché. Enfin. On va dire que ça n'avait pas foiré dès les cinq premières minutes. Résultat, Anton m'avait invité à une partie de chasse. J'avais été un peu sceptique, au premier abord. Après tout, ses proies habituelles étaient plus du genre humaines. Mais il s'agissait d'une chasse animale.

La journée était passée à une lenteur effarante. Pour une fois, j'avais eu du mal en suivre en cours, préoccupé par la soirée qui s'annonçait. Et puis, comment s'habiller pour un rencart-chasse ? D'ordinaire quand je vais chasser avec la meute, je me contente d'un survêtement. Mais on ne va pas à un rencart en survêtement. Sauf peut-être en Europe de l'Est mais là-bas c'est un style de vie à part. J'avais finalement opté pour un jean et une chemise. Pas trop classe, mais pas trop négligé non plus. J'avais quasiment vingt minutes d'avance. Voilà qui faisait peut-être un peu psychopathe. Mais je n'y pouvais rien, je ne tenais pas vraiment en place. Et puis.... Je n'avais jamais vraiment eu de rencart avec un mec. Pas du tout même. C'était étrange. Anton finit par arriver. Je répondis à son sourire, puis à son baiser. C'était étrange. Vraiment. Mais pas du tout déagréable.

J'étais impatient. J'ai dû choquer mes professeurs tant je n'étais pas attentif. Mais sinon je vais bien. Très bien même. Et toi ?

Même si j'avais tout de même honorablement répondu aux questions posées. Je ne pus m'empêcher de sourire. Je fus assez surpris lorsqu'il me tendit une enveloppe. Cachetée à la cire. Vieux jeu ? On ne peut pas vraiment dire ça d'un vampire après tout. J'ouvris l'enveloppe. Ok. Anton explosait tout les standards qu'on pouvait avoir sur la drague. Un large sourire étira mes lèvres.

C'est magnifique... et c'est aussi la première fois qu'on m'écrit un poème.

Je l'embrassais timidement pour le remercier. Pour le coup je me sentais un peu bête à ne pas avoir pensé à une attention du même style. Et aussi maladroit parce que je n'étais pas du tout un expert en rencart.

Donc,... Euh. Pour la chasse, il faut que je me transforme. Mais ce n'est pas le truc le plus... visuellement attrayant qui soit.

Je ne peux retenir un petit rire. Je me sens un peu stupide. Mais je n'avais jamais envisagé que la chasse puisse être un rencart. Ou un outil de drague. Je n'étais même pas gêné à l'idée de me déshabiller devant lui. On ne peut pas être pudique quand on a été élevé par des loups et qu'on est un loup. Même si je n'étais pas pour autant du genre à me balader à poil dans les couloirs de l'Institut.

Qui est le plus rapide, à ton avis ? Le vampire, ou le loup ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mar 22 Aoû - 0:34




Promenons-nous dans les bois


Lorsque j'étais arriver à notre rendez-vous à Jason et moi, je lui exprimais l'impatience que j'avais eue a attendre celui-ci et lui demandais comment il allait.  

J'étais impatient. J'ai dû choquer mes professeurs tant je n'étais pas attentif. Mais sinon je vais bien. Très bien même. Et toi ?
- Je suis sûr que malgré tout tu te souviens de ce qui a été dit en cours. Je vais bien merci.

Je lui tendis ensuite l'enveloppe cacheté qui contenait mon poème. C'était là tout l'art de la séduction à mon époque e j'avais gardé cette habitude. Je regardais le jeune homme lire ces quelques mots puis il me dit :

C'est magnifique... et c'est aussi la première fois qu'on m'écrit un poème.

Je fus touché qu'il aime ce poème, rare étaient les gens qui les appréciaient encore de nos jours. Il vint ensuite m'embrasser timidement puis me regarda. Je le sentis un peu gêné, mais trouvais cela plutôt charmant.

Donc,... Euh. Pour la chasse, il faut que je me transforme. Mais ce n'est pas le truc le plus... visuellement attrayant qui soit.
- Ne t'inquiète pas, j'ai déjà vu cela. Tu peut te transformer tranquillement.

J'avais vue des choses bien pire que la transformation d'un métamorphe. Certain avait tourné de l'œil en voyant cela, mais personnellement cela m'était indifférent. Il faut dire qu'en près de 7 siècles, j'avais déjà vu pas mal de chose.  

Qui est le plus rapide, à ton avis ? Le vampire, ou le loup ?
- Le vampire sans aucun doute. Mais tu peux toujours essayer!


Je le mis un peu au défi en disant cela et retirais mon manteau pour le déposer délicatement sur une branche. J'attendis que le jeune homme se déshabille et pris ses affaires en allant, les pliants pour les déposer sur mon manteau.

- Le premier arriver au mur de l'institut au fond de la forêt, devra donner un gage à l'autre!

Je lui souris de toutes mes dents, même des plus pointus puis attendis qu'il se transforme. Je lui fis signe et pris place pour partir une fois que le trois aurait franchi ma bouche. Je lui fis un petit clin d'œil puis comptais jusqu'à trois et nous partîmes tel deux flèches sifflantes le vent à travers la forêt. Je crus que je pourrais gagner cette course, mais le jeune homme était vraiment très rapide. Il ne fallait pas se fier à sa carrure, il n'avait rien à envier à Usain Bolt. C'est d'ailleurs avec quelques secondes d'avance qu'il arriva au mur de l'institut.

- Tu m’impressionnes! La dernière fois qu'on m'a battu à la course, c'était il y a 3 siècles! On va chasser puis tu me donneras ton gage?

Il inclina la tête pour me répondre et nous faisions demi-tour pour aller chasser cette fois. Je dissimulais alors mon aura pour ne pas faire fuir les animaux sauvage présent dans la forêt puis inspirais profondément. Je repérais alors les battements de cœur d'un chevreuil à une petite distance d'ici. Mieux encore, lorsque je courrais, je sentis qu'il y en avait deux. Je fis signe au loup à mes côtés puis fonçais pour attraper le chevreuil. Je l'eus du premier coup et plantais doucement mes crocs dans une veine principale. Je le vidais de son sang et le laissais à terre pour ensuite me redresser et essuyer la commissure de mes lèvres.  Je repérais ensuite Jason à l'odeur et allais me poser à quelques mètres de lui contre un arbre en regardant ce dernier en finir avec sa proie.

- Très sexy cette position!  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mar 22 Aoû - 23:09
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




Promenons-nous dans les bois

Anton avait raison, je me souvenais d'à peu près tout ce qui avait été dit. C'était plutôt facile même. Je ne savais pas trop s'il avait déjà eu l'occasion de voir un loup se transformer. Je n'étais pas gêné à l'idée de le faire devant un inconnu. Heureusement, cela ne le dérangeait pas. Puis, un peu de manière immature, je lui demandais qui était le plus rapide entre le loup et le vampire. Je souris un peu à son défi sous entendu.

Je te préviens, je pourrais te surprendre.

Je me déshabillais rapidement et fus assez surpris de le voir plier et "ranger" mes affaires. Puis je me transformais en essayant de ne pas trop grogner pendant la phase où les os se disloquaient pour se réaligner. Je me retrouvai bien vite à quatre pattes sous ma forme lupine. Je m'ébrouais légèrement avant de rejoindre Anton. Et lorsqu'il donna le signal du départ, je m'élançais. Bon, je n'avais aucune idée de gage si jamais je gagnais. Mais ce n'était pas vraiment une raison de faire en sorte de perdre, non ? Je fus le premier à atteindre le mur, avec une avance de quelques secondes à peine. Je fixais Anton en remuant joyeusement la queue. Pas très facile de communiquer sous forme de boule de poils. J'inclinais la tête quand il proposa qu'on aille chasser. On était là pour ça aussi.

C'est assez étrange de chasser avec un vampire. J'aurais cru que son odeur dérangerait plus les animaux, au lieu de ça, il avait réussi à masquer son odeur. Intéressant... J'étais en train de chasser avec le représentant d'une race sensé être ennemie de la mienne, et pourtant j'étais curieux d'en apprendre plus sur lui et même sur sa race en général. J'étais pas câblé normalement pour un loup.

Nous finîmes par repérer deux chevreuils. Et je dois avouer qu'à partir de ce moment-là, j'oubliais totalement le vampire. Tout concentré sur ma proie que j'étais. Je redressai la tête en entendant sa voix, babines retroussées sur mes crocs en un rictus de menace. Le chevreuil était à moi. Je cessai de grogner une fois que j'eus reconnu Anton. Je m'en voulais presque de lui avoir grogné dessus. Par ailleurs c'était un peu bizarre comme compliment.

Quelques minutes plus tard, j'avais repris ma forme humaine, avec quelques grognements au passage.

Désolé de t'avoir grogné dessus. Je n'ai pas trop l'habitude qu'on me parle quand je chasse.

Je me sentais un peu idiot. Idiot et nu en fait. Légèrement gêné cette fois, je cachais mes parties génitales le temps qu'on retourne à l'endroit où on avait laissé les affaires.

Je n'ai aucune idée de gage pour le moment. Je peux le garder pour plus tard ?

On se connaissait à peine. Autant pour mon frère ou les filles - Luuka et Méli - j'aurais trouvé sans mal, autant là, je séchais totalement.

Et pour information, je suis un peu plus rapide que la moyenne pour un loup. C'était presque de la triche.

Je souris tout en me rhabillant.

Tu veux faire quoi maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mer 23 Aoû - 14:07




Promenons-nous dans les bois


J'avais été un peu trop sûr de moi en défiant le jeune loup à la course puisqu'au final, j'étais arrivé dernier avec quelques petites secondes de retard. J'étais néanmoins beau joueur et le pris plutôt bien. Nous allions ensuite chasser le chevreuil, choisissant chacun une proie. Comme je ne "mangeais" que le sang de la bête, j'eus vite finis et allai rejoindre Jason qui visiblement s'amusait bien avec sa proie, le cul en l'air, la queue battant l'air comme un métronome. Je lui indiquais qu'il avait une position très sexy ce qui me valut un grognement qui me fit rire. Jason se retransforma ensuite et s'excusa de m'avoir grogné dessus.  

- Pas de soucis, je ne vais pas m'offusquer pour si peux, dis-je avec un petit rire, de plus, c'est moi qui t'es dérangé.

Jason se cacha ensuite les parties intimes ce qui me fit sourire. Il était bien trop tard pour cela puisque j'avais largement eu le temps de le voir, mais ma correction m'avait empêché de fixer ses parties-là et préféré le regarder dans les yeux. Nous marchions ensuite jusqu'à l'endroit ou nous avions laisser nos vêtements.

Je n'ai aucune idée de gage pour le moment. Je peux le garder pour plus tard ?
- Bien entendu. Un gage n'a pas durée limité dans le temps. Tu pourras me le donné aujourd'hui comme dans 5 ans sans aucun problème.
Et pour information, je suis un peu plus rapide que la moyenne pour un loup. C'était presque de la triche.

Je fis mine d'être offusqué par cette révélation puis lui fit un clin d'œil.

- J'aurais ma revanche.

Le jeune homme se rhabilla pendant que j'enfilais ma veste. Pas que j'en ai besoin, c'était juste une question de style et aussi pour passer inaperçu. Quelle personne se baladerait pendant la nuit dehors alors que la température affichait 14°c, sans manteau?  

Tu veux faire quoi maintenant ?
- Que dirais-tu d'aller se balader un peu dans les rues, d'aller se boire un verre puis d'aller à  Moonlacre?

Le jeune homme me répondit puis nous commencions à marcher tranquillement.

- Qu'as-tu fais depuis notre première rencontre?

Nous avions déjà parlé un petit peu pendant notre premier rendez-vous, mais curieusement, j'avais envie d'en savoir plus. Rare étaient les personnes à qui je m'intéressais avec autant d'importance. D'ordinaire, je ne posais pas ou peu de questions, préfèrent regarder la personne et l'analyser en vue de trouver le meilleur moyen de la manipuler. Mais j'aimais bien se jeune garçon et pour l'instant, n'éprouvais pas le besoin de me servir de lui.  

- Que dirais-tu de cette terrasse?
dis-je en m'arrêtant d'un coup. Ha... depuis quand ont-ils fermé?

Connaissant la ville comme ma poche j'avais tendance à ne plus faire attention à ce qui m'entourait ce qui donnait se genre de petites bourdes.

- Sinon, nous pouvons aller boire un verre chez moi... C'est comme tu veux.

Nous serions certainement plus tranquilles chez moi à Monnlacre. Ici, à Lyon, dans ses rues rempli d'humains et d'oreilles indiscrète, nous ne pouvions pas parler de ce que nous avions envie et devions mesurer chaque parole qui pourrait être mal interprété.  

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mer 23 Aoû - 21:56
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




Promenons-nous dans les bois

Anton accepta que je choisisse mon gage plus tard, ce qui était vraiment arrageant pour moi. Je n'avais pas vraiment d'idée de gage. Je ne le connaissais pas suffisamment pour ça. Il me fit rire quand il fit comme s'il s'offusquait que j'ai été avantagé par mon loup, taillé pour la vitesse. J'eus vite fait de me rhabiller et lui demandais ce qu'il souhaitait qu'on fasse pour continuer cette soirée. Il proposa une balade.

C'est parfait.

Une soirée tranquille. J'aimais bien l'idée. Je lui emboîtais le pas, les mains légèrement enfoncées dans mes poches.

J'ai préparé un peu la rentrée. Entre les cours et le fait que je suis président d'un club... J'ai un peu de travail.

Je souris. Le club d'informatique et robotique, c'était juste un espèce de bac à sable géant pour moi. Je m'amusais plus qu'autre chose. J'étais un peu plus inquiet à l'idée d'entamer mon nouveau cursus. Parce que je ne savais pas exactement à quoi m'attendre.

Et toi ?

Il finit par s'arrêter devant un bar... Qui s'avéra être fermé.

Aucune idée...

Il proposa d'aller chez lui. C'était une solution valable. On ne pouvait pas non plus rester comme deux pingouins dans la rue.

D'accord. ça me convient totalement. Je te suis, dans ce cas.

J'aurais du mal à faire autrement de toute façon. Et j'étais aussi curieux de voir l'endroit où il habitait.

J'ai une question totalement stupide... Tu dors dans un vrai lit ou dans un cercueil ?

Je me mordis légèrement les lèvres pour ne pas rire.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mer 23 Aoû - 22:40




Promenons-nous dans les bois


Après cette petite partie de chasse tout à fait charmante, je proposais à Jason d'aller se balader dans les rues de Lyon. Tout en marchant pour sortir de la forêt et rejoindre les rues, je demandais au jeune homme ce qu'il avait fait depuis notre dernière rencontre.

J'ai préparé un peu la rentrée. Entre les cours et le fait que je suis président d'un club... J'ai un peu de travail.Et toi ?
Ho, le travail et encore le travail. Ma fille, Nastya, est venue me voir aujourd'hui pour prendre de mes nouvelles.

Je m'arrêtais devant un bar qui avait été fermé après la dernière fois que je suis venue.  Je lui proposais donc d'aller boire un verre chez moi. Nous serions plus tranquilles pour parler de tout et de rien, et même parler de loup de vampire et tout autre chose que les humains traquaient à présent.  

D'accord. ça me convient totalement. Je te suis, dans ce cas.

Nous nous mîmes en marche pour rejoindre le passage qui menait à Moonlacre.

J'ai une question totalement stupide... Tu dors dans un vrai lit ou dans un cercueil ?

Je lâchais un bon rire. La dernière fois que l'on m'avait posé cette question, c'était il y a 143 ans quand Yulda, une connaissance de longue date était venu avec sa fille me rendre "visite". La petite tête blonde avait alors 8 ans et posait toute une multitude de question de ce genre.  

- Le mythe du cercueil remonte à aussi loin que le mythe selon lequel les loups-garou mangeraient des bébés! C'est simplement pour effrayer les gens.

Je fis un clin d'œil à Jason puis nous empruntâmes le passage pour aller à Moonlacre. Les rues étaient plus occupées qu'à Lyon puisque beaucoup de la population magique se retrouvaient ici. Malgré la température extérieure, je commençais à avoir chaud. Étrange pour un homme comme moi, dont la température corporelle était beaucoup plus basse que la normal et ne se réchauffait qu'en prenant une douche bien chaude. J'enlevais tout de même mon manteau puis soufflais un coup.

- J'ai une préférence pour les lit King Size et les draps en soie. J'aime l'espace et aucune de mes chambres ne fait moins de 20m2. Tout l'inverse d'un simple cercueil.

J'eus soudain une grosse bouffer de chaleur, s'en suivit d'un début d'érection. Qu'est-ce que c'était que ça ? Je me concentrais pour contenir la chose et la faire redescendre à son état de repos en inspirant un bon coup. C'était inutile pour un vampire, mais cela me permettait parfois d'évacuer certaines choses et de retrouver le calme. Je tournais ensuite sur la droite avec Jason pour nous diriger vers ma seconde demeure.  

- et... et toi? Tu... dors... à l'institut ou... chez ton père? dis-je sentant mon érection faire une nouvelle levé de drapeau.

Voilà, penser à se rabat-joie de père Stark ! Imaginer se cabot me chercher les ennuis. Mieux encore, imaginer se pointer chez lui en tenant Jason par la main. Jason, embrasser JAson... NOOON stop, là, j'allais aller trop loin et je ne pourrais plus rien contenir. Pamplemousse ? Non plus, imaginer que je torturais un ennemi. Une torture lente mais intense. Non, cela ne marchait pas non plus. Nous arrivâmes devant la porte de ma bâtisse. Je pris la clef dans ma poche et ouvris tout en gardant mon manteau devant moi pour cacher l'érection qui me serrait dans mon pantalon.  

- Entre, fait comme chez toi, tu veux boire quoi?

Je nous servis nos boissons puis attendis qu'on s'installe dans le canapé du salon pour pouvoir croiser les jambes. Mon dieu que cette position était inconfortable. Je bougeai un peu pour essayer de trouver meilleure posture en vain.

Tu veux que je te fasse visité?

Je me sentais vraiment très mal à l'aise dans mon pantalon. J'avais l'impression que mon érection grossissait encore. J'espérais juste que Jason ne la remarque pas et préférais me lever pour lui montrer la maison en espérant que cette situation étrange allait se dissiper mais aussi que mes crocs n'allaient pas sortir suite à cette monté de désir...



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Lun 28 Aoû - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




Promenons-nous dans les bois


On ne pouvait pas dire que ma vie d'étudiant en suspens pour le moment était des plus captivantes. Surtout pour quelqu'un comme Anton qui devait en avoir vu d'autres. Comme le bar dans lequel il voulait qu'on fasse halte était fermé, j'acceptais de le suivre chez lui. Je ne pus m'empêcher de lui demander s'il dormait dans un cercueil. C'était puéril et il avait dû l'entendre un millier de fois. Comme il le prit en riant, je laissais aussi libre court à mon hilarité.

Oh j'ai bien commencé par manger des bébés. Bon, c'était des bébés lapins, mais c'est pareil non ?

Je lui retournais un sourire. Non, je ne me prenais pas vraiment au sérieux. Après tout, je n'étais même pas un futur Alpha. Même si j'avais de grandes chances d'être le premier lieutenant de mon frère. Un lit king size et une chambre de 20m². J'arrivais déjà à perdre des trucs dans une chambre moitié moins grande - probablement avec un coup de pouce de mon grand frère évidemment.

Les deux. J'ai une chambre à l'Institut, mais je dors aussi chez mon père. C'est l'avantage - ou le désavantage - de faire partie de la Meute. J'ai rien contre la colocation, mais c'est cool de pouvoir s'isoler un peu.

Je le fixais quelques secondes, sa voix était un peu étrange, point de vue intonnation. Nous finîmes par arriver chez lui. Sa maison était plutôt impressionnante dans le genre. Mais en même temps j'aurais eu du mal à l'imaginer dans un placard à balais. Je m'essuyais les pieds avant d'entrer. Eh oui, on peut être bien éduqué, même pour un loup garou.

Ce que tu as. Je ne suis pas très difficile. Whisky, pour simplifier les choses.

J'aurais peut-être mieux fait de dire Vodka. Après tout, il était russe. Mais visiblement, le whisky ne le dérangeait pas. Il nous servit avant de s'installer en face de moi. Je pris une gorgée de mon verre et savourais la brûlure de l'alcool dans ma gorge. Ok. En fait, ça n'avait juste rien à voir avec ce qu'on avait pu picoler entre Potergeists. Clairement, il ne se refusait pas grand chose le vampire. Il me proposa de visiter sa maison.

Dis, t'as planqué une banane dans ta poche, ou t'es juste super heureux de me voir ?

Je lui fis un sourire malicieux. Que la chasse ait un effet aphrodisiaque sur un vampire ne m'étonnait qu'à moitié, en fait. Pour moi qui comptait étudier les différents peuples magiques, j'avais droit à une avant première... Sans parler du fait qu'Anton était loin d'être désagréable à regarder. Ce qui était un poil destabilisant quand on avait jamais imaginé une personne du même sexe comme un potentiel... plan cul ? Je ne savais même pas comment définir ce qui était en train de se passer.

Et t'avais parlé d'un lit king size, non ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Lun 28 Aoû - 23:25




Promenons-nous dans les bois


Depuis que ce moment dans la rue ou j'avais un début d'érection, cela ne cessa d'augmenter prenant des proportions terrifiantes. Jason était très séduisant, je ne pouvais pas le nier, mais cette réaction physique me surprenait. J'essayais de le cacher tant bien que mal répondant à Jason en essayant d'être naturel. Le problème était pourtant évident ! Essayer de vous asseoir avec un morceau de bois entre les jambes ! Pas très agréable ! Surtout, quand celui-ci se tendait de plus en plus, rendant la chose un peu douloureuse en plus d'être gênante. Car j'avais tout de même une éducation qui m'empêchait de sauter sur Jason, de le plaquer au mur pour le prendre aussi sec et assouvir mon besoin ! J'aimais séduire et prendre mon temps. C'était une sorte de jeu que je trouvais aussi passionnant que la chasse ! Pour vous dire ! Mais bon, passons. Après mettre assis près de Jason et lui avoir servis son verre, je ne pus m'empêcher de me relever pour pouvoir bouger et essayer de cacher mon excitation. Peine perdue, Jason me dit :

Dis, t'as planqué une banane dans ta poche, ou t'es juste super heureux de me voir ?

Si j'avais pu rougir, je serais devenue rouge pivoine ! Je me raclais la gorge pour lui répondre :

- Peut-être que je suis très content de te voir effectivement!
Et t'avais parlé d'un lit king size, non ?
- Pressé? dis-je avec un large sourire.

Je me dirigeais alors vers ma chambre après être passé par le bureau et la bibliothèque. J'ouvris alors les doubles portes et laissais le jeune homme entrée. Au milieu de la chambre trônai un gigantesque lit King Size à baldaquin, des draps de satin noir et rouge sang piqueté d'or, une cheminée dans un encadrement de moulure se trouvait sur la droite du lit et en face siégeait fièrement une baignoire à pied-de-lion mais version XXL. Le tout était très cosy mais aussi très propisse aux cochonneries en tout genre. Il faut dire que le sexe, c'était la vie pour un vieux débris comme moi. C'était la chose qui procurait le plus de sensation chez moi personnellement, hormis peut-être une chasse à l'humain suivit de torture puis de sexe.  

- La chambre te plait-elle?

Je bue une gorgée de ma boisson puis posais mon verre sur ma table de nuit. J'allais ensuite près du jeune homme et posais ma main sur sa hanche. J'évitais de me coller à lui pour ne pas "aggraver" la situation de mon entre-jambe.

- Cette endroit, pas grand monde y a mis les pieds. ILs ne se comptes d'ailleurs que sur les doigts d'une main. Je suis plutôt pudique avec ma chambre et ne la réserve qu'a des personnes très spécial.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mar 29 Aoû - 21:59
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




Promenons-nous dans les bois


Je n'y pouvais rien, je ne pouvais pas m'empêcher de faire une petite blague sur la situation. Et sur le lit king size.

Un peu moins que toi on dirait.

D'accord c'était un peu petit comme réflexion. Mais c'était aussi amusant dans le fond. Je le suivis jusqu'à la chambre après un passage par son bureau et sa bibliothèque. J'étaisassez peu surpris de voir autant de livres. Mais c'était une bonne surprise. Même si je doutais avoir été invité pour observer ses bouquins. Sa chambre était vaste et assez cosy. Malgré l'imposant lit et sa baignoire tout aussi imposante.

C'est bien la première fois que je vois une baignoire dans une chambre.

Je ne pus m'empêcher de rire.

On est loin du cercueil, donc c'est rassurant.

Je repris une gorgée de mon verre. Je frissonnais légèrement quand je sentis sa main sur ma hanche. Je me sentis rougir légèrement aux compliments d'Anton.

Je suis honoré d'être invité dans ton sanctuaire alors... On y rentrerait deux fois ma chambre.

Je souris avant de terminer mon verre. Peut-être un peu rapidement.

Euh... Je tiens juste à signaler que j'ai ... euh... jamais couché avec un mec.

Bon, celle-là, j'aurais peut-être pu la garder pour moi. Déjà parce que s'il ne s'en doutait pas, il en aurait vite eu la preuve. Je me sentis vraiment stupide pour le coup.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mar 29 Aoû - 23:10




Promenons-nous dans les bois


Jason avait du répondant et cela me plaisait énormément. Pas grand monde osait me parler ainsi et pour cause, je n'aimais pas cela. Mais l'innocence de Jason rendait cela très charmant. Je fis visiter ma demeure au jeune loup jusqu'à ma chambre. Malgré la détente apparente, je traînais toujours cette érection douloureuse. Peut-être avais-je attrapé une maladie de vampire ? Jason me sortit de mes réflexions avec son innocence et ça joie de vivre.  

C'est bien la première fois que je vois une baignoire dans une chambre.dit-il avec un petit rire. On est loin du cercueil, donc c'est rassurant.
- Effectivement, ou alors c'est un cercueil à grande échelle!

Je posais ma main sur la hanche du jeune homme et le vis frissonner ce qui me fit sourire. Il bue une gorgée de son verre pendant que je lui dis que peu de gens avait franchis les portes de cette pièce ce qui fit rougir Jason.

Je suis honoré d'être invité dans ton sanctuaire alors... On y rentrerait deux fois ma chambre.

Nous nous sourions alors puis Jason vida d'une traite son verre.

Euh... Je tiens juste à signaler que j'ai ... euh... jamais couché avec un mec.

Je regardais Jason un peu surpris de cette révélation. Il se plaça alors devant le jeune homme et releva son menton pour qu'ils puissent se regarder dans les yeux.  

- Tu.. es vierge Jason?

Ce dernier sembla visiblement ma à l'aise et je lui souris pour le rassurer. Cela n'avait rien de honteux, je trouvais cela plutôt mignon vis-à-vis de Jason. Je lui pris alors la main et fis demi-tour pour rejoindre le salon. IL était trop tôt pour sauter sur Jason, et clairement, il faudrait sûrement plus que la soirée. Je devrais le laisser venir pour ne pas le brusquer, le laisser aller à son rythme. Ce n'était pas du tout dans mes habitudes, mais pour Jason, je pouvais faire une exception.

- Tu n'as pas a avoir honte tu sais. On est tous passer par là! Dis moi, tu as déjà eu des relations avec une femme?

J'attendis qu'il me réponde avant de lui en demander d'avantage. Pour que les choses soient bien, il fallait que je sache quelles expériences il avait eut. Je lui souris ensuite et lui demandais à nouveau :

- Et tu es sûr d'aimer aussi les hommes?


Jason parut surpris alors je me repris pour être plus clair après que nous soyons assis sur le divan.

- Et bien tu vois, lorsque j'avais ton âge, oui ça fait vieux dis comme cela alors qu'en apparence j'en est que 30 mais, j'étais marié et à une femme. A mon époque, les relations homosexuel ou bisexuel étaient un sujet des plus tabou. On pouvait te pendre ou te trancher la tête pour cela. Alors c'est bien plus tard que j'ai appris que j'aimais aussi les hommes...



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Jeu 7 Sep - 21:50
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net


Qu'est-ce qui m'avait pris de sortir à Anton que je n'avais jamais couché avec un mec ? C'était absolument débile.

Non.

Roh, merde c'était trop bizarre comme situation ça. Vraiment trop bizarre. Du coup, il nous ramena au salon. Bon, j'avais clairement tué l'ambiance on dirait. A l'entendre parler j'avais l'impression d'être le gosse à qui on explique la vie. Décidément. Entre mon père et maintenant ... un vampire. Eh bah, j'étais vraiment pas sorti de l'auberge.

J'ai pas honte. J'ai juste jamais couché avec un mec. Avc une fille ouais.

Amy. On était sortis ensemble quelques temps. Et puis elle m'avait largué. Parce que j'étais pas trop expressif comme petit copain. Tellement que personne n'avait su qu'on était sortis ensemble. Ce qui ne me dérangeait pas vraiment. Après tout, ça ne regardait que nous, non ?

Sûr ? Non. On ne peut pas être sûr d'aimer ou de détester quelue chose avant d'avoir essayé non ?

Je haussais les épaules.

A certains endroits c'est toujours le cas.

Les cons étaient partout après tout. C'était une chose qui ne changeait jamais et qui ne changerait jamais.

Personnellement, ça ne m'a jamais dérangé.

Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés. C'était peut-être pas une réaction typique pour un jeune de mon âge. Mais j'avais eu plus que mon temps à réfléchir sur tout un tas de choses. Et clairement, l'homosexualité ou la bisexualité étaient loin d'être un problème pour moi.

ça te poses un problème que je ne sache pas ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Ven 8 Sep - 13:06

 J'écoutais le jeune homme un peu stupéfait. Il n'avait jamais couché avec un homme. Je lui demandais s'il avait couché avec une femme. Sa réponse fut positive et je lui souris. Jason était un garçon vraiment très simple et réfléchit. Il me disait qu'il n'avait pas honte de cela et qu'il ne pouvait pas être sûr d'aimer quelque chose qu'il n'avait pas essayé. Je lui expliquais ensuite qu'à mon époque, on tranchait la tête des personnes qui aimait le même sexe. Je ne regrettais pas cette partie de mon époque qui était vraiment très puriste de ce côté-là et interprétait la bible comme bon leur semblait.

Personnellement, ça ne m'a jamais dérangé.

Je lui souris fasse à cette réponse. Parfois, Jason avait l'air d'avoir beaucoup plus que son âge, ce qui était loin de me déplaire. Il avait dans son regard se, je ne sais quoi d'innocence, mais quand il parlait, il avait autant de maturité qu'un vieux sage.  

ça te poses un problème que je ne sache pas ?
- Absolument pas. Disons juste qu'on va devoir y aller un peu plus doucement c'est tout.

Je ne pouvais décemment pas lui arracher ses vêtements, le plaquer contre le mur et lui faire l'amour avec tellement de passion qu'il en aurait mal aux fesses pour a semaine à venir. Je devais prendre mon temps, y aller doucement, pas à pas, même si mon érection appelait à tout autre chose. Je ne sais pas ce qu'il se passait la dedans, mais elle ne voulait pas redescendre, pas même d'un millimètre.

- La question es juste de savoir si tu en envie?


J'attendis sa réponse puis m'approchais de lui pour prendre son visage dans mes mains. Je déposais alors d'abord un léger baiser sur ses lèvres avant d'approfondir un peu plus. Lorsque je quittais ses lèvres, je le regardais dans les yeux et lui demandais :

- Qu'est-ce que tu ressens quand je t'embrasse ainsi?

Il me répondit puis je posais mes mains sur ses hanches. Je m'approchais un peu plus de lui et laissais mes mains remonter dans son dos puis redescendre lentement jusqu'à ses fesses que je pris dans mes mains. Je le rapprochais alors de moi pour que nos deux membres se touchent et toujours en le regardant lui demandais de nouveau :

- Que ressens-tu là?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Lun 11 Sep - 21:37
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net


Y aller doucement ? Ce qui voulait dire qu'il avait songé ày aller comme un bourrin ou quoi ? Parfois je prenais peut-être les choses un peu trop littéralement. C'était probablement l'un de mes plus grands défauts.

ça va, je pense pas que ça puisse me traumatiser pour autant.

D'accord, je trouvais ça un peu bizarre comme situation, mais si j'avais été contre, je n'aurais pas accepté de second rencart.

Si je suis là, à ton avis ?

Je le laissais m'embrasser et finis même par répondre à son baiser.

Comme n'importe quel baiser, j'imagine.

Je ne suis pas vraiment le mec le plus expansif du monde. Décrire ce que je ressens ? C'est pas un exercice très facile. Enfin, pas comme ça, sur le vif. SI on me demande d'analyser quelque chose, j'ai besoin d'être au calme pour le faire. Donc il devrait se contenter de ça. Je frissonnais légèrement en sentant ses mains parcourir mon corps jusqu'à ce qu'il nous rapproche. C'était agréable.

Ton érection. Et tes mains sur mon cul.

A son air surpris, je compris que ce n'était pas exactement la réponse à laquelle il s'attendait. Oups. Vraiment trop premier degré.

C'est agréable. Je ne suis pas non plus un grand novice en la matière, hein. Une caresse reste une caresse.

Timidement, je vins caresser son dos aussi. Un peu maladroitement, probablement. Ce qui fait beaucoup de probablement au final. Pas très doué le garçon.

Et toi, tu ressens quoi ?

Je me retins de rire, parce que la réponse était plutôt évidente.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mar 12 Sep - 20:22

Mais d'où sortait cette érection tenace qui ne voulait pas se calmer ? D'ordinaire, quand on pensait à quelque chose de moche comme des bonbons, la couleur rose ou même les sentiments, j'arrivais à gérer cela et elle redescendait aussitôt. Mais là, là ! Je ne comprenais rien ! Est-ce que j'avais attrapé un virus qui faisait que j'allais avoir cela tant que je ne m'étais pas soulagé ? Ou pire, encore, j'allais me traîner cela à vie! C'était très... Désappointant ! Je venais en plus d'apprendre que le jeune loup devant moi, n'avait jamais eu d'expérience avec un homme. Je trouvais cela touchant et cela ne m'effrayait en aucun point. Mieux encore, alors que je pensais le jeune homme timide, il avait osé me défier gentillement en me disant que s'il était là, c'est qu'il en avait envie. On ne me répondait jamais de la sorte sans en subir les conséquences. Mais, avec lui, cela ne me gênais pas. Je posais ensuite mes mains sur sa taille, remontant ensuite doucement dans son dos pour partir vers le sud et prendre ses fesses dans mes mains. Nous étions l'un contre l'autre et je lui demandais ce qu'il ressentait face à cette proximité.

Ton érection. Et tes mains sur mon cul.

J'arquais un sourcil surpris par tant d'audace.  

C'est agréable. Je ne suis pas non plus un grand novice en la matière, hein. Une caresse reste une caresse.

Je lâchais un petit rire. Jason était vraiment très mature pour son âge. Peut-être un peu trop même. Il vint ensuite poser ses mains timidement sur mon dos et fit quelques mouvements doux.

Et toi, tu ressens quoi ?

Je relevais un sourcil comme pour le mettre au défi. Il me regarda et avec ma prise sur ses fesses, je le plaquais contre moi.  

" Voilà ce que je ressens Jason. Je te trouve très séduisant"

Je le fis reculer jusqu'à ce que nous basculions dans le canapé. Tant pis pour le verre de Jason qui tomba je ne sais où. Je laissais mes dents s'allonger à leur guise et toujours en le regardant dans les yeux lui dis :

" J'ai aussi très envie de te mordre. Ho oui Jason, ton odeur est enivrante, tout ton être est un appel aux plaisirs."

Je me penchais alors sur son cou et l'effleurais de mes crocs avant de revenir le regarder dans les yeux.

" Si je m'écoutais, je te prendrais la tout de suite sans plus attendre. Je te ferais l'amour encore et encore jusqu'à ce que tu cris mon nom, je te ferais jouir jusqu'à ce que tes jambes ne te soutiennes plus."

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - Niveau 3
Etudiant - Niveau 3


■ Célébrité : Eddie Redmayne ■ Crédits : lire sur l'image ■ Autres comptes : No One ■ Messages : 243 ■ Crédits : 766 ■ Date d'inscription : 22/01/2017
∆ Age : 25 ans ∆ Race : Loup Garou




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Jeu 21 Sep - 22:09
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net


C'était assez étrange pour moi comme situation, surtout que bon, malgré tout, mon cerveau contiuer à tourner de manière implacablement logique. Ce qui donnait des réponses un peu... au ras des pâquerettes aux qestions d'Anton. Je n'y pouvais rien, si mon cerveau analysait les choses à sa façon. Et puis je me retrouvais fermement plaqué contre lui. Je pouvais très clairement sentir ce qu'il ressentais.

Il me poussa légèrement en arrière, jusqu'à ce qu'on se retrouve sur son canapé - et j'avais perdu mon verre dans l'histoire mais c'était bien le cadet de nos soucis. Je fixais les crocs d'Anton, ça c'était un poil... Bonne question en fait. Quelque part entre excitant et flippant, j'imagine. Loups et vampires n'étaient pas vraiment faits pour se courir après. Enfin, pas dans le sens actuel de la métaphore.

Sérieusement ? Mon frère a plutôt tendance à dire que je sens le chien mouillé...

Ok. Blague pourrie. On oublie. Je frissonnais légèrement en sentant ses crocs effleurer la peau de mon cou. Mon pantalon commençait à me serrer de manière inconfortable. Il me faisait carrément effet, le vampire.

Et pourquoi tu ne t'écoutes pas ?

Je l'attirais doucement à moi pour l'embrasser, ma langue effleurant ses crocs. C'était un peu bizarre qunad même.

ça fait quoi, si tu me mords ?

J'aurais plutôt eu tendance à penser que le sang d'un lycanthrope serait plutôt infect aux goût d'un vampire en fait. Mais visiblement, j'avais plutôt tort.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Lun 25 Sep - 20:41


J'aimais comment le jeune homme me provocait, la franchise dont il faisait preuve. Les gens autour de moi étaient beaucoup trop... Comment dire, ils prenaient trop de pincettes ! Surement étais-je trop exigent, faisais-je peut-être trop peur aussi. Mais le jeune homme qui se trouvait sous moi à présent, n'en avait visiblement que faire. Il ne savait pas qui j'étais, ne savais pas de quoi j'étais capable et osais me parler librement. Tout cela mélanger n'aidait pas à faire descendre cette érection sortie de nul part ! Pire, encore, je me laissais un peu aller à lui montrer que j'avais très envie de le mordre et de le prendre immédiatement.

Sérieusement ? Mon frère a plutôt tendance à dire que je sens le chien mouillé...
"Ton frère n'es pas attiré par toi, tu sens..hum...un mélange de bonbon et de musc. C'est divin."

J'effleurais alors son cou de mes crocs. C'était si tentant. Je pourrais le mordre la tout de suite, encore plus quand il gesticule comme ça, pressant son membre maintenant fièrement dressé contre le mien.  

Et pourquoi tu ne t'écoutes pas ?
" Parce que j'ai des principes, presque 700 ans de principes d'ailleurs."

Il m'attira à lui et passa doucement sa langue contre mes crocs me faisant frissonner. Mes crocs me faisaient à présent mal, il allait falloir que je soulage cette souffrance au plus vite. Malheureusement, je ne pouvais pas aller vite avec Jason. Il était novice, je devais y aller doucement.

ça fait quoi, si tu me mords ?

Je souris alors contre ses lèvres puis le regardais dans les yeux.

" Tout dépend de toi Jason. Si tu n'en a pas envie, cela te ferais très mal mais, si tu en as autant envie que moi, cela te donnerait du plaisir, mieux encore quand c'est fait au bon moment pendant l'acte."

Je capturais alors sa lèvre entre mes dents en faisant attention de ne pas le blesser avec mes crocs. J'allais ensuite attaquer son cou en alternant baiser et mordillage tout en frottant nos membres l'un contre l'autre.  

"Es-tu vraiment sur de vouloir aller plus loin?"

Lorsqu'il confirma, je lui fis un petit sourire puis déboutonnais doucement sa chemise. J'allais y aller doucement avec lui, j'avais envie de prendre mon temps malgré cette érection très douloureuse et mes dents sensibles. Je déposais des baiser sur le haut de son torse puis posais mon oreille au niveau de son cœur un instant afin d'écouter cette douce musique. Je repris ensuite ma route descendant sur son ventre.

" Tu ne sent définitivement pas le chien mouillé! Du tout!"

Je déposais ensuite un baiser au niveau de sa ceinture puis me redressais et l'invitais à faire de même en lui donnant la main. Je l'attirais contre moi et tout en reprenant nos baisers, je lui enlevais complètement son haut. Je l'attrapais ensuite par la taille et le guidais en marche arrière pour nous diriger vers la chambre. Nous percutâmes quelques objets, mais je n'en avais cure. Lorsqu'on arriva dans la chambre, je me détachais de ses lèvres et lui dit en le regardant dans les yeux.  

" Si jamais tu veux arrêter à n'importe quel moment, il suffira de me le dire Jason.  Si tu veux me demander quoi que soit, n'hésite pas non plus et si tu veux faire quelque chose, pareillement. "

Je voulais qu'il fasse se dont il avait envie même si cela pouvait être maladroit, il pourrait faire ce qu'il voulait.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Etudiant - confirmé
Etudiant - confirmé


■ Célébrité : Barbara Palvin ■ Crédits : Scizophrenic (ava). ■ Autres comptes : Luuka, Nastya, Alanna & Mu ■ Messages : 630 ■ Crédits : 2186 ■ Date d'inscription : 10/08/2017
∆ Age : 18 ans ∆ Race : Succube

✴ Pouvoirs : ♪ hydrokinésie
♪ Magnétisme (Succube)
♪ Métamorphose de la Succube
♪ Elektrokinésie
♪ hypnose vocale et par le regard.



MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois... Mer 22 Nov - 10:56
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net

archivé suite à la mise en pause du personnage Jason Stark



Bekha ~ Succubus ❖ Got a secret, can you keep it ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...

Revenir en haut Aller en bas

Promenons nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Cours de récréation :: Archives-