Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Lyon. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble être au bord du gouffre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une épreuve agréable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Une épreuve agréable ? Sam 30 Sep - 15:50


   
❖Rozenn & Nick ❖

   

Durant ma longue vie, j’avais subit de nombreuses épreuves. Il y avait eu les morts de mes proches, mon grand père, Clothilde, mon cousin, l’alpha, Aénor.  J’avais travaillé dans des conditions difficiles à la boulangerie du roi. J’avais eu peur de perdre Jason.

Il y avait  aussi une épreuve moins terrible que les autres, mais qui avait la fichue habitude de revenir régulièrement. Comme un refrain dans la chanson de notre vie. L’épreuve des courses.

Je détestai les courses. Il y avait d’après moi quelque chose de presqu’indécent à montrer à des inconnus ce qui allait remplir nos placards. Puis en général, on passait plus de temps à choisir un produit et à faire la queue pour le payer que se transformer, choisir une proie et la dévorer.

Mais si mon loup n’avait pas besoin de courses, mon humain si. Il me fallait des produits que la nature ne pouvait pas m’offrir. Ou plutôt, je m’étais habitué à des produits que la nature ne pouvait pas m’offrir. Après tout, j’avais vécu en ermite suffisamment longtemps pour pouvoir vivre sans les courses.

Il m’était déjà arrivé d’ordonner à l’un de mes subordonnés de la meute de faire une course pour moi. Prétextant, à tord ou à raison, que j’étais bien trop occupé pour le faire moi-même. Mais parfois, il fallait que je prenne mon courage à deux mains et que je fasse mes courses.
Le magasin le plus adéquat pour remplir son réfrigérateur et le reste de sa maison était Sans Chichi-que. La boutique remplissait à elle seule un grand bâtiment de trois étages. On y retrouvait de tout, des aliments, du prêt à porter, des livres, des produits de beauté, de l’électro ménagé, des outils de jardinage,… Mais il y avait aussi énormément de gens. Certains courraient dans les rayons comme si leur vie en dépendait. D’autres restaient plantés devant deux produits à comparer les étiquettes. D’autres, encore, scrutaient chaque rayon à la recherche d’un produit.

J’étais plutôt de la première catégorie. Connaissant le magasin presque par cœur, du moins les rayons qui m’intéressaient, j’enchainais les rayons en vitesse. Pour que mon supplice dure le moins longtemps possible.

Mais ce jour là, alors que j’étais dans le rayon boulangerie afin de prendre de la levure, je perçu une odeur familière. Une odeur que je n’avais pas sentie depuis des années. Elle était mélangée aux nombreux parfums des autres clients du magasin, mais je parvins à retrouver la femme d’où elle émanait.

Rozenn Kentigern, une druidesse que j’avais connue il y a longtemps, était penchée sur un bac proposant quelques produits. Notre dernière rencontre ne s’étant pas déroulée de la manière la plus chaleureuse, elle avait soupçonné ma meute d’être à l’origine de la mort de son grand père, un ami, j’hésitai un instant à ignorer sa présence et continuer mes courses comme si de rien n’était.

Mais autre chose me poussait à aller lui parler. Comme si quelqu’un d’invisible avait sa main qui exerçait une pression sur mon dos. Arrivé face à elle, de l’autre coté du bac, je me raclais la gorge.

« Bonjour Rozenn, dis-je alors. »

De plus prêt, je pus constater qu’elle avait changée physiquement. Lorsque je l’avais connue, elle était une petite fille adorable. Puis elle était devenue une jolie jeune femme de caractère prête à tout pour avoir des réponses à ses questions. A présent, elle était devenue une femme magnifique. Le genre de femme qui pourrait soumettre le monde à toutes ses volontés.

« Ravi de te voir ici, rajoutai-je. Comment vas-tu ? »

   
   ©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Dim 1 Oct - 20:33


   
❖Rozenn & Nick ❖

   

J'étais a présent bien installer à l'institut et bien intégré comme professeur. J'avais déjà quelques petits élèves préféré et j'avais hâte de me rendre au centre-ville pour faire quelques courses. Il me fallait quelques plantes pour mon usage personnel, mais aussi des choses autre qu'alimentaire. Je reste une femme malgré tout et une femme à besoin de beaucoup de choses pour son bien-être. Me voilà donc partie dans Lyon pour de petites emplettes. Le centre commercial y est vraiment immense et je commence par me perdre avant même d'être entrée réellement, juste en voyant le nombre de rayons dans ce magasin ! Je file alors vers les fruits et légumes et y trouve toute sorte de plante aromatique dont j'aurais une grande utilité très prochainement. Car oui, je compte bien me venger du meurtrier de mon grand-père et lui faire vivre un véritable enfer, jusqu'à ce qu'il avoue ses crimes ou ce suicide ! Mon plan consistait en premier lieu à lui faire avoir de la fièvre. Pour cela, une simple absorption de potion le rendrait malade pendant deux jours. Il faudrait par la suite que je lance un sortilège pour qu'il perde le contrôle de son loup puis j'avais dans l'idée de faire en sorte que toute la meute attrape des furoncles. Cela me permettrait de bien rire pendant deux semaines. Je pris alors ce dont j'avais besoin en souriant puis allais faire un petit tour dans les bacs disposer un peu plus loin qui proposaient divers produits locaux. Alors que j'avais une confiture en main, un homme qui je connaissais vint me saluer.

« Bonjour Rozenn, . »
" Ho Nick! Quel plaisir!" Dis-je en souriant.

Au fond de moi, j'étais en colère bien sûr, mais je devais rester maîtresse de moi-même. La vengeance était un plat qui se mangeait congelé pour ma part ! Je me parais alors d'un sourire encore plus beau pour me tourner vers lui.

« Ravi de te voir ici. Comment vas-tu ? »
" Je vais très bien merci et toi? Cela fait maintenant plusieurs année que nous ne nous sommes pas vue!" dis-je en posant délicatement ma main sur son avant bras.

 Et pour cause, la dernière fois que je l'avais vu, il n'avait pas pris mon accusation au sérieux. Il allait voir ce que cela faisait de se moquer de la vérité, de ne pas rendre justice quand un crime à été commis ! Mais pour le moment, il fallait qu'il croie que je n'avais aucun grief contre lui. Il fallait que je puisse venir le voir un jour dans la meute, sans qu'on me soupçonne de quoi que ce soit.

"Je te pris de m'excuser. Je n’ai pas eu le temps de venir te saluer depuis la rentré. J'ai été très occupé à préparer mes cours à l'avance et a prévoir des sorties pour étudier les plantes." Dis-je en faisant une mine d'excuse. "Comment vont tes garçon?"

   
   ©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Mar 3 Oct - 23:30


   
❖Rozenn & Nick ❖

   

« Je vais très bien merci et toi ? Cela fait maintenant plusieurs années que nous ne nous sommes pas vue ! »

En disant cela, elle posa sa main sur mon avant  bras et je sentis un étrange frisson.  Je retirais mon bras de son emprise avant de lui répondre.

«  Eh bien…ça va bien également, répondis-je.
_ Je te pris de m'excuser. Je n’ai pas eu le temps de venir te saluer depuis la rentrée. J'ai été très occupé à préparer mes cours à l'avance et a prévoir des sorties pour étudier les plantes, dit elle . Comment vont tes garçons ?
_ Ils vont bien tous les deux.  Ils ont bien changé tous les deux, je ne suis pas sûre que tu les reconnaisses le jour où tu les verras. »

Mais peut être s’étaient-ils déjà croisés. Il était également possible qu’elle soit leur professeur. Ces temps derniers, je ne voyais pas mes fils autant que je le désirai et j’étais incapable de dire qui étaient leurs professeurs. De plus, j’ignorais quelle matière enseignait . Bien que je soupçonnais fortement que ce soit la phytokinésie. Je haussais les épaules.

« Pour tout te dire, je ne savais même pas que tu étais de retour à Lyon, et encore moins que tu étais professeur. »

Sans doute allait-elle s’imaginer que j’étais complètement déconnecté de ce qui se passait à l’Institut. Ce n’était pas tout à fait faux. Ces temps derniers, je préférai me concentrer sur les autres loups. En particulier sur Nathaniel depuis la conversation que j’avais eu avec Jefferson.  J'attendais encore une réponse de la part de Yuma qui espionnait pour moi le mutin.

« Cela fait combien de temps que tu n’étais pas revenu ?  Tu as fais quoi pendant tout ce temps ? Tu es juste  de retour pour un poste de professeur ou il y a une autre raison ? »

J’avais un ton assez soupçonneux en disant cela.  J’avais pardonné à Rozenn son accusation infondée. Mais elle avait beau être la petite fille d’un ami,  si elle était là pour accuser de nouveau la meute, je n’étais pas sûre d’être aussi clément que par le passé.  Ou peut être me faisais-je des idées. De plus, Rozenn avait vécu un drame par le passé. Bien qu’infondées, ses accusations étaient compréhensibles.

« Pardonne moi Rozenn, je n’ai pas à te faire subir un interrogatoire au milieu de pots de confiture. »

Je lui fis un petit sourire sincère.

« Tu te plais bien à l’Institut ? Tes cours se passent bien ? Les autres professeurs t’ont bien intégré ? »

Mon sourire fit place à une grimace.  

« Voilà qu’à présent je te parle comme à la petite fille que tu étais la première fois que tu es venu. De nouveau, je te pris de me pardonner. »


   
   ©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Jeu 5 Oct - 19:27


   
❖Rozenn & Nick ❖

   

Je venais de rencontrer Nick tout bêtement au supermarché. C'était un lieu commun, mais qui permettrait d'entrée dans la première phase de mon plan ! J'allais pouvoir renouer avec lui et commencer à gagner sa confiance pour mieux me venger. Pour le moment, il fallait que je le joue finement alors je commençais par lui demander des nouvelles de ses garçons.  

_ Ils vont bien tous les deux.  Ils ont bien changé tous les deux, je ne suis pas sûre que tu les reconnaisses le jour où tu les verras.  Pour tout te dire, je ne savais même pas que tu étais de retour à Lyon, et encore moins que tu étais professeur. »
" Ho. c'est normal en même temps, la meute, les garçons, cela doit te prendre beaucoup de temps!"

Je lui fais un petit sourire compatissant puis retourne aux pots de confiture devant moi. Je trouve une confiture de moutarde! Oui oui de moutarde! Je trouve cela tellement amusant que j'en met un pot dans mon panier.  

« Cela fait combien de temps que tu n’étais pas revenu ?  Tu as fais quoi pendant tout ce temps ? Tu es juste  de retour pour un poste de professeur ou il y a une autre raison ? »

Je me raidis soudainement. Il avait le culot de sous entendre quoi là?

" Des années! Je suis partis étudier les plantes et communier avec la nature en Inde! Tu devrais y faire un tour, tu as l'air bien trop stresser Nick!" Dis-je alors un peu sèchement.
« Pardonne moi Rozenn, je n’ai pas à te faire subir un interrogatoire au milieu de pots de confiture. » fit-il avant de me sourire et de poursuivre. "Tu te plais bien à l’Institut ? Tes cours se passent bien ? Les autres professeurs t’ont bien intégré ? »
" Je...je n'ai pas eu le temps de me faire trop d'ami encore. Mais ils ont l'air gentils." Dis-je en haussant les épaules.

Il fit alors une grimace et je l'interrogeait du regard.

« Voilà qu’à présent je te parle comme à la petite fille que tu étais la première fois que tu es venu. De nouveau, je te pris de me pardonner. »

Je fis un geste de la main pour dire que ce n'était pas grave.

"Ne t'excuse pas, tu m'as connus petite, c'est normal. Mais je n'ai plus 15 ans Nick, j'en est 37. Les années passe peut-être plus lentement pour toi vu t'as condition. Tu es tout pardonner! "

Je vais sur l'étale d’à côté pour prendre quelques légumes qui ont attiré mon attention! Des panais! Vieux légumes complètement oublier pourtant divinement bon!

" Sinon, j'aime beaucoup la vie à l'institut! J'adore les enfants et travailler avec eux est vraiment une joie! Ils sont si vif d'esprit, si curieux, drôle, même les petits trublions son mignon! "

J'aimais énormément les enfants! Je n'avais que des ados et préadulte mais ils étaient si drôle et intéresser que cela m'était égale! Je leur avait même montrer un petit tour aec les plantes qui les avaient beaucoup amusé même à leur âge.

" Je les considèrent un peu comme mes enfants. Sans doute parce que je n'en est pas et que vu mon âge, je n'en aurais jamais. C'est la vie, à la place, j'aide les enfants de l'institut avec leur pouvoirs et je leur enseigne comment fonctionne une plante, comment l'aider à grandir correctement, à en prendre soin et j'en passe. Je..."

Je me mordit lors la lèvre, me rendant compte que je divaguais un peu sur ma vie présentement.

"Excuse moi, je me laisse un peu aller. Nostalgie quand tu nous tiens! Et toi Nick, tu es marié?... Vu t'a tête, tu n'as même pas une petite amie!" Ds-je en soupirant " Je sais qu'Alénor était une femme exceptionnelle, je l'appréciais énormément, mais elle n'aurait pas voulu que tu reste seul éternellement! Elle t'aimait beaucoup, cela se voyait à la façon dont elle te regardait!"

Je lui souris alors et reposais ma main sur son bras en signe de compassion avant qu'il ne l'enlève encore une fois après un étrange coup de jus entre son avant bras et ma paume. Étrange.

" Tout les ans je me rend à son hôtel dans la forêt pour déposer de quoi garder son âme en paix. Elle vient me saluer à chaque fois. Elle est en paix, c'est tout ce qui compte."


   
   ©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Lun 9 Oct - 1:19


   
❖Rozenn & Nick ❖

   


« Ne t'excuse pas, tu m'as connus petite, c'est normal. Mais je n'ai plus 15 ans Nick, j'en ai 37. Les années passent peut-être plus lentement pour toi vu t'as condition. Tu es tout pardonner ! »

Ce n’était pas tout à fait faux. Certaines décennies que j’avais vécues m’avait semblées êtres des années. Peut être qu’à cause de ma condition d’immortel, je ne profitais pas complètement de ma vie.
Rozenn quitta le rayon boulangerie pour remplir son caddie de légumes. Bien que j’ai déjà fais mes provisions dans ce rayon, je décidai de la suivre. J’avais comme un besoin de continuer à lui parler.

« Sinon, j'aime beaucoup la vie à l'institut! J'adore les enfants et travailler avec eux est vraiment une joie! Ils sont si vifs d'esprit, si curieux, drôle, même les petits trublions sont mignons !
_ J’en suis ravie Rozenn, dis-je avec un sourire sincère.

_ Je les considère un peu comme mes enfants. Sans doute parce que je n'en ai pas et que vu mon âge, je n'en aurais jamais. C'est la vie, à la place, j'aide les enfants de l'institut avec leur pouvoirs et je leur enseigne comment fonctionne une plante, comment l'aider à grandir correctement, à en prendre soin et j'en passe. Je...»

Elle se mordit la lèvre. Elle semblait vraiment passionnée par son métier et un instant, je cru revoir la petite fille qu’elle avait été. Ma mémoire me ramena à un jour où je les avas surpris, elle et son grand père en train de s’extasier devant une fleur de Tacca chantrieri.

« Excuse moi, je me laisse un peu aller. Nostalgie quand tu nous tiens ! Et toi Nick, tu es marié?... Vu t'a tête, tu n'as même pas une petite amie ! »

Elle soupira et je passai ma main sur mon visage. Avais-je un défaut qui me donnait un air repoussant ? Un bouton que je n’aurai pas vu en me rasant ? Une bosse ? Ne sentant rien, je me demandais alors si elle me trouvait  si laid que je ne pouvais pas avoir de femme fans ma vie. Pourtant,  Clothilde et Aénor m’avaient semblé sincères lorsqu’elles avaient avoué leur amour pour moi. Puis, depuis la mort de mon épouse adorée, quelques femmes m’avaient fait des avances. J’avais même eu quelques aventures éphémères.
Sans doute Rozenn avait tout simplement des gouts différents. C’était tout à fait possible, mais je sentis une pointe de déception au fond de mon âme.

« Je sais qu'Aénor était une femme exceptionnelle,  reprit-elle. Je l'appréciais énormément, mais elle n'aurait pas voulu que tu restes seul éternellement ! Elle t'aimait beaucoup, cela se voyait à la façon dont elle te regardait !
_ Je sais. Aénor a partagé ma vie pendant plus d’un millénaire. Je la connaissais presque autant que moi-même. Je sais exactement à quoi elle pensait quand elle est morte. »

Cette fois, ma mémoire me ramena à cette journée qui mélangeait l’un des plus beaux moments de ma vie, la naissance de Jason. Et le pire, avec la mort de ma femme.
De nouveau, Rozenn reposa sa main sur mon bras. De nouveau je ressentis quelque chose d’étrange. Comme une décharge électrique.

«  Tout les ans je me rend à son hôtel dans la forêt pour déposer de quoi garder son âme en paix. Elle vient me saluer à chaque fois. Elle est en paix, c'est tout ce qui compte.
_ J’imagine que la Dracunculus  que je vois sur sa tombe chaque année vient de toi, fis-je avec un petit sourire. »

Je me rendais à l’hôtel d’Aénor presque chaque semaine. Tous les ans, j’y voyais une immense Dracunculus. Ma femme les aimais beaucoup, mais à cause leur rareté, j’avais du mal à en trouver. Mais c’était tout à fait dans  les cordes d’une druide qui connaissait les plantes comme sa poche.  

« J’imagine que tu as rencontré Eleanor Dorothy Carrey ? demandais-je avant de reprendre sans attendre de réponse. Elle m’a un peu aidé à surmonter la mort de ma femme. Grace à son don de spiritisme. »

Pour certains, la sous directrice de l’établissement était folle. Il était vrai que passer son temps à parler à des gens que les autres ne voyaient pas pouvait la faire passer pour une demeurée. Mais en réalité, cette femme faisait parti des personnes en qui j’avais le plus confiance, en dehors de ma meute.

« Je suis parfaitement conscient qu’Aénor va bien. Je sais aussi qu’elle souhaite que je vive ma vie, que je me remarie, que je donne à nos fils des frères et sœurs…Une partie de moi voudrait accepter ses volontés. »

Cela me rappelait une conversation que j’avais eue avec Jefferson. Sur ma peur de devenir un vieillard solitaire.

« Mais une autre partie m’empêche d’aller de l’avant. Comme si avoir une  nouvelle femme dans ma vie signifiait que je sortais Aénor de ma vie. »

Je détournais mes yeux des siens pour regarder en direction d’une étale de potimarron. J’avais oublié d’en prendre lorsque j’étais passé dans ce rayon.

« Tu le sais sûrement aussi bien que moi. On a beau faire tout les efforts du monde, la perte d’un être cher est une souffrance qui ne disparait jamais. »

Je replaçais mon regard sur le sien et un instant je me sentis plonger dans ses yeux bleu gris. Je clignais des yeux pour me ressaisir. Que diable m’arrivait-il donc ?

« Je ne t’ai jamais demandé. Est-ce que ton don de spiritisme t’a un jour permis de voir ton grand père ? Est-il en paix ? »

Ma question manquait cruellement de tact. Rozenn avait accusée la meute de cette mort et jusqu’à preuve du contraire, le véritable assassin n’avait pas été retrouvé.  Mais le vieil homme avait été un bon ami pour moi et le savoir en paix serait un réel soulagement. Je regrettais de ne pas avoir été là pour lui lorsqu’il avait eu besoin de moi. J’aurai du le protéger de son agresseur.


   
   ©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Lun 16 Oct - 17:46


   
❖Rozenn & Nick ❖

   
Quelle n'était pas ma surprise de croiser Nick au centre commercial de ce bon matin. Je ne l'avais pas vue dans l'institut et je dois le dire, cela m'avait plus. Je pouvais prévoir ma future vengeance et la perfectionner pour qu'elle soit parfaite le jour venue ! Mais, aujourd'hui, je devais faire quelques achats, c'est donc pour cela que je me trouvais présentement, au côté de Nick, à parler de nos vies comme deux vieux amis qui ne se seraient pas vu depuis très longtemps.

_ J’imagine que la Dracunculus  que je vois sur sa tombe chaque année vient de toi.
"C'est exact" lui répondis-je avec un petit sourire.
« J’imagine que tu as rencontré Eleanor Dorothy Carrey ? Elle m’a un peu aidé à surmonter la mort de ma femme. Grace à son don de spiritisme. »
" Ho... Non je n'ai pas eu le plaisir de la rencontré pour l'instant. C'est très aimable de sa part. Je sais à quel point cela à pu être dur"

J'avais juste entendu son nom et je devais la voir d'ici quelques jours mais je n'avais pas eu l'honneur encore de la rencontré. Je ne savais pas qu'elle avait un don avec l'au-delà mais j'étais déjà excité d'avance de pouvoir partager cela avec elle.

« Je suis parfaitement conscient qu’Aénor va bien. Je sais aussi qu’elle souhaite que je vive ma vie, que je me remarie, que je donne à nos fils des frères et sœurs…Une partie de moi voudrait accepter ses volontés. Mais une autre partie m’empêche d’aller de l’avant. Comme si avoir une  nouvelle femme dans ma vie signifiait que je sortais Aénor de ma vie. »

Ho, alors Nick souffrait toujours de la perte de sa femme? Et bien, je m'en réjouissais! Peut-être qu'elle venait le hanté la nuit pour le punir de ses crimes! Dans le cas contraire, je pourrais très bien faire en sorte qu'il croit que sa femme lui rend visite en jouant avec quelques sort pour déplacer les objets.

« Tu le sais sûrement aussi bien que moi. On a beau faire tout les efforts du monde, la perte d’un être cher est une souffrance qui ne disparait jamais. »

Nous nous regardons alors et nos regards s'accroche. Je n'en est pas envie mais quelque chose au fond de moi fait en sorte que je n'arrives pas a décrocher tant qu'il ne décroche pas.

« Je ne t’ai jamais demandé. Est-ce que ton don de spiritisme t’a un jour permis de voir ton grand père ? Est-il en paix ? »

Je baissais alors la tête sentant la tristesse m'envahir.

"Je...oui... Il est en paix."

Je ne voulais pas répondre à la première parti de sa question. Oui je le voyais de temps en temps mais j'avais bloqué ses apparitions quand il s'était mit en tête de m'empêcher de me venger. Je ne le voyais donc plus a présent mais s'était tout à fait volontaire.

"Il est avec les anciens maintenant, il fait parti du "tout".

Je mentais bien sûr, mais cela, il ne pouvait pas le savoir. C'était quelques chose que j'avais comme avantage sur lui et je m'en réjouissais.

" C'est pour cela que j'ai rejoint l'institut aussi, la solitude... c'est quelque chose qui pèse à un moment."

Et encore un mensonge! Je n'en avais que faire de la solitude! Le seul fait d'être en harmonie avec la nature était tout a fait suffisant!

" Ecoute Nick... Je sais que j'ai mal agis en me présentant chez toi et en accusant l'un des tiens... J'étais jeune et... en colère... Je n'aurais pas du je m'en rend compte maintenant. J'espère que tu me pardonneras un jour..." dis-je en soupirant.

Je ne m'étais pas excuser, j'avais formuler des phrases qui ressemblait vaguement a des excuses point final. J'étais absolument certaine que c'est l'un des siens qui avait tuer mon grand-père pendant une nuit de pleine lune, j'en avait eu la confirmation par les esprits. Mais je devais regagner sa confiance pour faire en sorte qu'il m'intègre de nouveau à la meute.

" Si jamais un jour tu as besoin de mes "dons" pour quoi que se soit, n'hésite pas!" Je lui dis avec un sourire plein d'espoir.




   
   ©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Mar 24 Oct - 0:03


   
❖Rozenn & Nick ❖

   


Je demandais à Rozenn si elle avait des nouvelles se son grand père et aussitôt, je regrettais ma question.

« Je...oui... Il est en paix, répondit néanmoins Rozenn. »

J’esquissai un petit sourire pour manifester mon contentement.  Je me sentais en partie responsable de sa mort, alors c’était comme si  on enlevait un poids de ma vie.

« Il est avec les anciens maintenant, il fait parti du "tout", ajouta-t-elle.
_ Oh. Je n’imaginai pas une meilleure éternité pour lui. »

De là où il était, il devait sûrement veiller sans cesse sur sa petite fille.  Peut être même était il là à écouter notre conversation. De nouveau, je souris légèrement en imaginant mon vieil ami entre nous.

« C'est pour cela que j'ai rejoint l'institut aussi, la solitude... c'est quelque chose qui pèse à un moment, dit elle soudain.
_ Je te comprends. »

J’avais été pendant longtemps un loup solitaire. Si je n’étais pas sorti de cette vie d’ermite et si ma femme ne m’avait pas aidé à contrôler mon loup, je serai sûrement devenu fou. Le loup aurait fini par tuer l’homme.

«  Ecoute Nick... Je sais que j'ai mal agis en me présentant chez toi et en accusant l'un des tiens... J'étais jeune et... en colère... Je n'aurais pas du je m'en rends compte maintenant. J'espère que tu me pardonneras un jour... dit-elle en soupirant. »

Je ne répondis pas tout de suite . En général, j’étais un homme assez miséricordieux et je savais également que Rozenn avait agi sur le coup du chagrin. Cela me poussait donc à pardonner à Rozenn rapidement.  Cependant, ses actes avaient blessé de nombreux membres de ma meute. Des loups qui étaient proches du druide, et ça, je ne pouvais le pardonner facilement.

« Si jamais un jour tu as besoin de mes "dons" pour quoi que se soit, n'hésite pas, rajouta-t-elle.
_ Merci Rozenn. »

Je n’avais pour le moment pas besoin de ses dons. Mais c’était une bonne chose à savoir. Je ne savais pas ce que l’avenir me réservait.

« Pour ce qui est du pardon…sache que l’homme que je suis te pardonne. Le deuil nous emporte parfois dans des vengeances infondées. »

Nous étions encore assez proches du rayon boulangerie  et l’odeur du pain frais emplissait mes narines. Mes sens me ramenèrent à l’époque ou ma grand-mère m’avait tenue pour responsable de la mort de mon grand père.   Accusation qu’elle avait, semble-t-il regretté après mon départ.

« Mais l’alpha que je suis ne le peux pas pour le moment, rajoutai-je d’un air grave.  Si tu veux que la meute de pardonne, il faut que tu payes en quelque sortes tes dettes. »

Je ne savais pas si Rozenn était au courent de ce qui s’était passé à l’époque de ses accusation. De tous les drames qui s’étaient déroulés.

« Te souviens-tu d’Alice? demandai-je. Elle  est la première  membre de la meute qui ait rencontré ton grand père, bien avant ta naissance. Elle l’a aimé comme si c’était son propre fils. Même si à la fin, il semblait plutôt à son grand frère, voir  à son père. »

C’était façon de parler. Alice étant noire de peau, il ne faisait aucun doute que le druide aux cheveux roux foncés  ne faisait pas parti de sa famille biologique.
 
« Quand tu as accusée la meute d’être responsable de la mort de ton grand père, Alice a soupçonnée un autre loup,  Benjamin. Les deux étaient des bêtas, avec des gammas sous leurs ordres et bien vite ces deux groupes de ma meute ont été en conflit. Si je n’avais réussi à mettre fin à se conflit, la meute entière se serrait peut être déchirée. »

J’avais à l’époque était catégorique. Je ne pouvais tolérer aucun conflit interne au sein de ma meute. Surtout si cela se basait sur une accusation complètement infondée. Si Benjamin l’avait parfaitement compris, il n’en avait pas été de même pour Alice. Elle avait demandé aux loups qu’elle dominait de continuer le conflit. Mais les gammas étant d’abord fidèles à leur alpha, j’avais eu rapidement vent de cette demande. Finalement, j’avais été obligé de punir Alice par la mort. Punition qui avait été approuvée par toute la meute.

« Fait attention à toi Rozenn. Certains loups t’en veulent encore. »



   
   ©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Mar 24 Oct - 20:20


   
❖Rozenn & Nick ❖

   


Parler de mon grand-père que j'aimais tant me faisais du mal, mais je n'avais pas trop le choix si je voulais avoir la confiance de Nick pour mener mon plan à bien. Mais j'avais pris sur moi et m'étais même excusé alors que la faute incombait à un certain Nathaniel qui était bien de la meute de Nick.

« Pour ce qui est du pardon…sache que l’homme que je suis te pardonne. Le deuil nous emporte parfois dans des vengeances infondées. »
"Merci Nick, vraiment."
« Mais l’alpha que je suis ne le peux pas pour le moment, rajouta-t-il d’un air grave.  Si tu veux que la meute de pardonne, il faut que tu payes en quelque sortes tes dettes. »

Je l'interrogeais alors du regard.

« Te souviens-tu d’Alice? Elle  est la première  membre de la meute qui ait rencontré ton grand père, bien avant ta naissance. Elle l’a aimé comme si c’était son propre fils. Même si à la fin, il semblait plutôt à son grand frère, voir  à son père. »

Cela me fit sourire, je me souvenait très bien de cette jeune femme qui était vraiment sympathique et qui avait un franc parlé qui clouait le bec des hommes de la meute quand il devenait un peu lourd.
 
« Quand tu as accusée la meute d’être responsable de la mort de ton grand père, Alice a soupçonnée un autre loup,  Benjamin. Les deux étaient des bêtas, avec des gammas sous leurs ordres et bien vite ces deux groupes de ma meute ont été en conflit. Si je n’avais réussi à mettre fin à se conflit, la meute entière se serrait peut être déchirée. »

Voilà qu'il m'accusait maintenant ? Je réprimais un sourire et baissais simplement la tête ! Alice avait été à demi-maline, elle avait compris que je ne mentais pas, mais elle, c'était juste trompé de loup. Mais si Nick, l'alpha, ne me pardonnait pas, cela confirmait que ma vengeance était encore plus justifiée et elle serait terrible !

« Fait attention à toi Rozenn. Certains loups t’en veulent encore. »

Je soupirais alors et soulevais la tête pour le regarder dans les yeux.  

"Alors permet moi de faire preuve de ma bonne foie en venant leur préparer un banquet digne de ce nom! J'apporterais toute la nourriture et les boissons et ils pourront juger de mon honnêteté et m'accorder ou non leur pardon suite à cela et à leurs épreuves!"

Cela me permettrait aussi de mettre quelques trucs en place histoire d'amorcer ma vengeance. Je lui fis un sourire suppliant .

"Parles en avec eux, demande leur, cela ne coute rien. S'ils ne veulent pas, ils verront par eux même que je ne suis plus la jeune fille en colère que je l'étais alors et s'il essaye quelque chose, ils s'amuseront a détricoté leurs pattes des lianes!"


   
   ©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Jeu 26 Oct - 1:03


   
❖Rozenn & Nick ❖

   


Après mon conseil, Rozenn soupira et me regarda dans les yeux. De Nouveau, son regard provoqua en moi une sorte de fourmillement. Je tentais de l’ignorer et me concentrer sur ce qu’elle me disait.

« Alors permet-moi de faire preuve de ma bonne foi en venant leur préparer un banquet digne de ce nom !  J'apporterais toute la nourriture et les boissons et ils pourront juger de mon honnêteté et m'accorder ou non leur pardon suite à cela et à leurs épreuves !
_ C’est bien aimable de ta part, répondis-je sans grande conviction. »

En réalité j’avais un peu de mal à me faire une idée sur sa proposition. Je connaissais trop bien la rancune qu’avaient certains loups à l’égard de Rozenn. Si le moindre problème éclatait lors de ce banquet, la pauvre Rozenn serait alors déclarée coupable. Sa demande de pardon se transformerait en cauchemar. Alors que je considérai sa proposition, la druidesse me dit un sourire presque suppliant.

«  Parles en avec eux, demande leur, cela ne coute rien. S'ils ne veulent pas, ils verront par eux même que je ne suis plus la jeune fille en colère que je l'étais alors et s'il essaye quelque chose, ils s'amuseront a détricoté leurs pattes des lianes ! »

Je ne pus m’empêcher de sourire à sa menace. Il était inutile de lui dire que malgré tout le respect que j’avais pour son grand père, si elle s’en prenait à l’un de mes loups elle risquerait d’avoir de gros problèmes.

« Je pourrais en effet leur parler.  Certains me sont si fidèles que si je leur demandais de trahir leur propre famille, ils le feraient. »

Je ne mentais pas. En tant qu’alpha j’avais un grand auras de leader qui faisait plier les loups à toutes mes volontés.  Et c’est justement ça qui me bloquait.

« Rozenn, repris-je.  J’ai beau te connaitre depuis des décennies, je ne connais que depuis quelques minutes la femme que tu es devenu.  Sauf ton respect, rien ne me dit que tu n’as pas encore en toi ton idée de vengeance. Si j’ordonne à mes loups de ne pas s’en prendre à toi, cela pourrait mener à leur perte.  Alors… »

Un enfant passa  en courant et manqua de nous bousculer. Puis quelques instants après, une femme, probablement sa mère, le rattrapa tout en s’excusant du comportement du gamin.  

« Le mieux serait que tu me prouves  que tu n’as plus de rancune envers la meute.  Après réflexion, je pourrais me faire une idée à ton sujet.  Je peux t’inviter à diner si tu veux. Nous serions plus à l’aise autour d’une table qu’au milieu d’un supermarché ! »

Je venais de lui dire que l’homme que j’étais lui pardonnai. Mais il fallait à présent que je réfléchisse en tant qu’alpha et ce n’était pas pareil.

   
   ©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Jeu 26 Oct - 19:47


   
❖Rozenn & Nick ❖

   


Je faisais tout pour rentrer dans les petits papiers de Nick et pouvoir renouer le lien pour commencer ma vengeance. J'en étais donc rendu à lui proposer de faire un repas XXL pour toute la meute pour leur montrer ma bonne foi. J'attendis donc le verdict de Nick qui se fit attendre quelques instant. Il était très intelligent et demandait encore des preuves. J'allais devoir vraiment tout accepter, mais j'étais tellement patiente que j'étais sûr d'y arriver. Il m'expliqua alors qu'il ne pouvait ordonner à la meute de me laisser tranquille et de m'accepter, car si j'étais toujours en recherche de vengeance, cela pourrait être fatal pour eux. Il allait ajouter quelques choses quand un petit garçon âgé de 3 ou 4 ans passa entre nous a quelques centimètres de nous rentrer dedans. Je le regardais en souriant et regardais ensuite la maman le rattrapé et s'excuser. "Ho il n'y a pas de mal madame, a cet âge, ils aiment découvrir le monde" ! La jeune femme me sourit alors, soulagée qu'on ne l'ai pas disputé puis je retournais mon attention vers Nick quand il reprit la parole. Il me demanda de lui prouver que je ne représentais aucun danger pour la meute et m'invitai à un dîner ! Je lui fis un large sourire. "J'en serais ravi ! Quand désir-tu que je vienne dîner?" Lui demandais-je aux anges. Il me répondit ensuite qu'il m'invitait le lendemain. "Bon... Cela ne me laisse pas beaucoup de temps pour te faire ton dessert préféré, mais, je vais relever le défi! Je ferais même des petits biscuits pour la meute!" Dis-je en souriant. Bien sûr, il n'y aurait rien de malfaisant dans tout cela, c'était un stratagème pour prouver ma bonne fois. Je savais que les loups, les jeunes, surtout, adorais les bons petits gâteaux et bon nombre serait ravit d'avoir des petites douceurs à grignoté. "Il va falloir que je te laisse pour que je me dépêche de faire mes courses Nick! Mais j'ai hâte d'être a demain !" Lui dis-je avant de déposer un rapide baiser sur sa joue. Je lui fis ensuite un petit signe de la main et me retournais pour continuer mes achats et prendre aussi tout ce qu'il fallait pour faire les gâteaux.

   
   ©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




■ Célébrité : Un fantôme au dessus de ton épaule ■ Crédits : Crack. ■ Autres comptes : Aucuns ■ Messages : 551 ■ Crédits : 1479 ■ Date d'inscription : 27/11/2016
∆ Age : l'infini + 1 ∆ Race : Créature cruelle et sadique

✴ Pouvoirs : - Bannissement temporaire
- Bannissement définitif
- Suppression de compte
- Sanctions en tout genre
- Tortureur en intrigues.



MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ? Lun 15 Jan - 21:59

SUPPRESSION ET BANNISSEMENT DU PARTENAIRE.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une épreuve agréable ?

Revenir en haut Aller en bas

Une épreuve agréable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande d'agrément
» Formulaire d' Agrégation.
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» Comme c'est agréable de te revoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Cours de récréation :: Archives :: RPs Abandonnés-