Forum RPG basé sur une école de magie en plein coeur de Lyon. Entre attaques de démons et suspicions des mortels, le monde semble être au bord du gouffre...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Un dîner où tout est possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Un dîner où tout est possible Jeu 26 Oct - 20:23

C'était le grand soir ! Nick m'avait invité à dîné. J'avais passé une bonne partie de la nuit a faire le dessert préféré de Nick et plein de petit gâteaux pour les membres de la meute. Je n'avais pas beaucoup dormis, mais cuisiner me détendait et m'apaisait. La visite du jeune Noah m'avait un peu désarçonné. Je savais que mon grand-père ne voulait pas que je venge sa mort, qu'il était en paix et qu'il voulait que je mène ma vie tranquillement, que je fonde une famille et que je sois heureuse. Le seul problème, c'est que je n'y arrivais pas. Justice n'avait pas été rendue et la paix de mon esprit à moi, il fallait qu'elle soit rendue ! Mais pour le moment, il était juste question de préparer le terrain et de passer une soirée normale. J'allais donc prendre un bain décontractant aux plantes suivis d'une douche fraîche pour me revigorer. Je pris le temps de bien coiffer mes cheveux puis me maquillais très légèrement et enfilais ma robe et mes chaussures. Je disposais ensuite les gâteaux dans un panier et enfilais ma cape pour ensuite quitter l'étages des chambres de l'institut et me rendre en direction du lac d'Enderys pour rejoindre la maison de Nick. Il me fallut plusieurs minutes pour y parvenir, surtout que la nature, me passionnant tellement, que je m'arrêtais pour la contempler. Lorsque j'arrivais enfin devant la porte, celle-ci s'ouvrit comme si Nick savait déjà que j'allais frapper à la porte à cet instant.

"Bonsoir Nick." Dis-je en souriant et en le regardant de la tête aux pieds, "Tu es très élégant !".

Il m'invita à entrer me débarrassant de mon panier puis de ma cape, dévoilant la petite robe vert émeraude cintré comme il le fallait. J'allais ensuite sortir ce que j'avais fait pour lui et le lui tendis

"Ton dessert préféré! Ce qu'il y a dans le panier, c'est pour la meute. Mais on pourra en piquer quelques-uns pendant la soirée!"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Ven 27 Oct - 1:16


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖


Afin d’apprendre à mieux nous connaitre, Rozenn et moi avions décidé de nous retrouver pour un diner. Après une consultation de nos agendas respectifs nous avions convenus que nous nous retrouverions un vendredi soir, chez moi.  Je m’occupai de l’essentiel du repas tandis que Rozenn se chargeait du dessert.
Lorsque le grand jour arriva, je pensai au repas dès le matin. C’est d’une oreille peu attentive que j’écoutai  Gérard tenter de me convaincre de l’emmener en Russie. Mais il avait beau parler, ma décision était déjà prise. Il était hors de question que j’envoie un proche de Maurice à la rencontre de ceux qui l’avaient tué.  Lorsqu’enfin il eu terminé sa plaidoirie je le regardai dans les yeux en soupirant.

« Gérard. Tu es l’un de mes meilleurs bras droits. Mais je pense qu’il est préférable d’envoyer une personne plus…pacifique en Russie. Je ne pourrais rien obtenir d’une rencontre où la haine ronge les deux partis. »

A son expression, je devinai que Gérard était déçu mais qu’il comprenait ma décision. Il valait mieux pour lui qu’il la respecte. J’avais déjà été suffisamment  de fois clément avec lui  et il n’était pas sans savoir que je ne tôlerai que très peu la désobéissance.  C’est dans ces bons termes qu’il prit congés de moi. Une fois la porte refermée derrière lui, je poussai un grand soupire.

Je me dirigeai alors vers ma cuisine et enfilai un tablier. Afin de faire honneur aux origines finistériennes de Rozenn, j’avais décidé de préparer une spécialité de sa région. Un Kig ha Farz.  J’avais acheté tous les ingrédients nécessaires à la réalisation de cette espèce de pot au feu. Bien vite, je m’attaquais à la recette.  Elle était inscrite sur un vieux bout de papier que le cuisinier du roi m’avait donné alors que j’étais son boulanger.
En tant que Loup Garou, j’avais même sous forme humaine, des sens assez canins. Mon odorat et mon ouïe étaient très développés. Cependant, mes papilles semblaient elles avoir diminué leur performance depuis que j’avais été mordu. C’est donc avec une grande attention que je suivais tous les détails de la recette. Si on me demandait 5g de poivre, je mettrais 5g de proive.  Chez moi, le pifomètre était interdit lorsque j’avais un invité non lycan.

Après plusieurs heures de découpages de légumes, d’ermitage et de cuisson, je constatais avec fierté que j’avais réussi ma recette.  Je profitais de la demi-heure qu’il me restait avant l’arrivée de mon invitée pour me faire un petit brin de toilette et changer ma tenue décontractée pour un élégant costume noir. Après examen de mon visage, je décidais également de me raser. Mais au parfum de Rozenn se rapprochant je laissai tomber mon rasoir et je me précipitais vers la porte d’entrée pour l’accueillir.

« Bonsoir Nick, dit elle en souriant.
_ Bonsoir Rozenn,  dis-je à mon tour d’une voix rauque. »

Je sentis le regard de Rozenn me juger de la tête au pied et je ne pu m’empêcher de me sentir presque gêner.

« Tu es très élégant ! me complimenta-t-elle.
_ Je.Merci, répondis-je. »

Je l’invitai ensuite à rentrer dans ma maison et je la débarrassai de son panier et de sa cape. Cette fois, c’est moi qui la regardai de la tête aux pieds. Elle avait choisit de se vêtir d’une jolie robe verte qui s’accordait parfaitement à la couleur de ses cheveux.

« Tu es sublime Rozenn, constatai-je tandis qu’elle allait fouiller dans son petit panier. »

Mon regard semblait ne plus pouvoir se détacher d’elle. Que m’arrivait-il en ce moment ?  Je faisais des rêves plus que gênants avec Sofia Chevalier  et  je devenais presque obsédé par Rozenn !

« Ton dessert préféré! Ce qu'il y a dans le panier, c'est pour la meute. Mais on pourra en piquer quelques-uns pendant la soirée ! »

A la vue de la tarte au citron meringuée qu’elle me présenta,   je ne pus m’empêcher de sourire.

« Oh tu t’en souviens ! remarquai-je ravi. Merci beaucoup ! »

Je la débarrassai de la tarte afin de la poser dans la cuisine. Puis je retournais au près de mon invitée et la priais de me suivre vers mon salon.

«Je t’en pris, assieds toi ! proposai-je en lui montrant le fauteuil le plus confortable de la pièce. »

Je m’asseyais à mon tour et mon regard restait de nouveau bloqué sur la magnifique femme qui venait de faire son retour dans ma vie.  Elle était physiquement absolument parfaite. Mais quelque chose vint interrompre cet instant presque gênant.  Une odeur intrus c’était invitée. Ce n’était pas le parfum d’une personne. Ni une odeur venant de ma cuisine.  Ni de l’extérieur de ma maison. Mais cette odeur venait de moi.  Jetant un coup d’œil au miroir qui se trouvait derrière moi, je constatais avec horreur que j’avais encore plein de mousse à raser sur le visage.

« Oh Merde ! marmonnai-je surtout pour moi-même. »

D’un bon je me levai pour me diriger vers la sortie de mon salon. Une fois la porte passée, je me retournai vers mon invité.

« Tu comptais me laisser toute la soirée avec cette tête ? demandai-je amusé. Je reviens  au plus vite. Désolé. »

©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Sam 28 Oct - 1:50


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖


J'étais bien heureuse de dîner chez Nick ce soir et tout avait été prévu pour que la soirée se passe sans accroche. J'avais même fait des petits gâteaux pour la meute et le dessert préféré de Nick. Je la sortis de mon panier et la lui tendis.

« Oh tu t’en souviens ! remarqua-t-il alors ravi. Merci beaucoup ! »
"- De rien, ça me fait plaisir!"

Il me débarrassa et je me mordillais la lèvre pour ne pas rire. Nick avait encore un peu de crème à raser sur la figure et je trouvais cela très amusant. Je le suivis ensuite au salon.

«Je t’en pris, assieds toi ! »


 Je lui souris et pris place dans le fauteuil qu'il m'avait indiqué. Je regardais un peu-là pièce et remarquait qu'une pauvre plante était en train de dépérir quand Nick jura entre ses dents.

« Oh Merde ! »

Tel un kangourou et sauta sur ses pieds pour passer la porte du salon, mais stoppa arriver devant la porte qui menait sans doute à la salle de bain.  

« Tu comptais me laisser toute la soirée avec cette tête ? Je reviens  au plus vite. Désolé. »
" Ho... je trouvais ça mignon!" Dis-je avec un petit sourire en coin. "Pas de soucis, je vais m'occuper de cette pauvre plante maltraité!" Dis-je en rigolant.

Je me relevais alors et allais près de cette pauvre petite plante. Je touchais la terre, puis la plante et l'écoutais. La pauvre avait terriblement soif et faim, elle était clairement en train de mourir. J'allais donc dans la cuisine de Nick ou cela sentait divinement bon, pris un verre qui était posé sur l'évier le rinçais et le rempli d'eau que j'allais doucement verser dans le pot de la plante. Une fois qu'elle eut absorbé suffisamment d'eau, je plaçais délicatement mes doigts sur la tige et fermais les yeux pour lui insuffler de la force. Je fus interrompu par un rire et ouvris alors les yeux me retournant vers un Nick souriant de toutes ses dents. Je l'interrogeais alors du regard et il me pointa la plante du doigt. Je me retournais alors de nouveau et regardais. Tout le pan de mur était recouvert de la plante. Je m'étais un peu trop concentré et l'avais faite pousser beaucoup plus que nécessaire.  

"Ho pardon.... je me suis laisser un peu aller... Elle avait l'air si mal... Je pensais qu'elle avait besoin de moins d'aide." Dis-je en rougissant.

J'allais me rasseoir sur le fauteuil et regardais Nick nous servir un verre. Je le remerciais et levais mon verre pour portez un toast.

" A un nouveau départ! Que le passé reste où il est et que l'avenir nous apporte uniquement des bonnes choses!"




©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Dim 29 Oct - 2:14


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖


C’est en courant que je me dirigeais vers ma salle de bain. Avec mon rasoir, j’enlevais la mousse à raser et j’observai mon visage. Il était resté figé depuis le jour où ce loup inconnu m’avait mordu. Je pensai alors à ce que Rozenn m’avait dit le jour de nos retrouvailles, au supermarché. Me trouvait-elle vraiment laid ? Ou avait-elle deviné que je n’avais pas de petite amie pour une autre raison ? Qu’est ce qui dans mon visage signifiait « Je sus célibataire ? »

Afin de me vider la tête de ses questions, je me mouillais le visage d’eau froide et l’essuyai avec ma serviette. Puis, aussi vite que j’en étais sorti, je retournai vers le salon. Il était hors de question que je laisse Rozenn seule tout seule trop longtemps. Non pas que je n’ai pas confiance en elle. Mais parce qu’il n’était pas dans ma nature de faire attendre une dame.
Lorsque j’entrais dans mon salon, la dame en question avait les yeux fermés. Ses mains étaient posées sur un petit hibiscus. Enfin…cette petite, cette plante était devenue gigantesque. Voyant cela, j’eu un petit rire nerveux. Rozenn ouvrit alors les yeux et je lui montrais la plante.

« Ho pardon.... je me suis laissé un peu aller... Elle avait l'air si mal... Je pensais qu'elle avait besoin de moins d'aide, dit-elle en rougissant.
_ J’ai toujours trouvé que ce mur était trop vide, répondis-je. Alors merci pour la décoration. »

Sur ce, Rozenn alla s’assoir et j’en profitais retourner dans la cuisine et mettre le préfou à l’ail au four. Puis, je remplissais deux flutes de Champagne. J’allais ensuite me rassoir à mon tour et je tendis une coupe à Rozenn.

« A un nouveau départ! Que le passé reste où il est et que l'avenir nous apporte uniquement des bonnes choses! trinqua-t-elle.  
_ Que ton veux se réalise ! trinquai-je à mon tour. »

Je n’étais pas doué pour ça. Je savais écouter, je savais convaincre, je savais ordonner. Mais trinquer n’avait jamais été ma tasse de thé. Nous dégustâmes notre Champagne et encore une fois, je constatais que Rozenn avait une véritable classe. Pour éviter de rester bloqué sur elle, je détournai les yeux vers la plante géante.

« Ainsi donc, tu as sauvé la vie de mon pauvre Hibiscus ? demandai-je à Rozenn sans la regarder. Mais me connaissant, j’ai bien peur que le pauvre ne survive pas avec sa taille gigantesque. »

J’avais cette plante dans mon salon pour l’égailler un peu. Mais je n’étais pas le genre d’homme qui passait son temps à bichonner ses plantes. Il m’arrivait parfois de les arroser avec l’eau sale d’un lavage de légumes ou de fruits. Ou même parfois avec celle du ménage. Mais il était également fréquent que je les oublie pendant des mois et que je les laisse mourir.

« Qu’est ce qui a faillis le tuer ? Un excès ou un manque d’eau ? Puis j’ajoutai, Un homme m’a un jour dit que les plantes meurent plus facilement par excès d’eau que par manque. »

Cet homme c’était son grand père. Un jour, il nous avait donné de nombreux conseils à Aénor et moi pour que notre jardin soit bien fleurit. Malheureusement pour ces pauvres plantes, je n’avais pas retenu grand-chose de sa leçon.  Lorsque la sonnerie de mon four sonna, je me levai pour récupérer le préfou. Je le découpais en tranches et retournais au salon.

« Tiens, sers toi tant qu’il est encore chaud, proposai-je à mon invité. »

Je pris à mon tour une tranche de préfou que j’avais préparé moi-même. J’avais beau avoir perdu beaucoup de gout, j’étais toujours fier des pains que je fabriquai. Cependant, mon préfou n’avait pas le même gout que d’habitude. J’humais alors le morceau entamé dans ma main. J’avais mis  trop d’ail. On ne sentait que ça.

« Au moins si un vampire vient nous importuner, nous n’aurons qu’à lui souffler dessus, plaisantai-je. »

Je faisais référence à la légende urbaine qui prétendait que l’ail faisait fuir les suceurs de sang.



©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Ven 10 Nov - 13:48


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖

La soirée démarrait plutôt bien et j'étais plutôt heureuse en voyant Nick un peut mal à l'aise quand il découvrit qu'il avait encore la moitié du visage tartiné de mousse de rasage ! Pendant qu'il était alors parti se rincer je m'étais un peu trop bien occupé de son Hibiscus qui courrait maintenant sur tout un pan du mur du salon de Nick. Je m'excusais alors et allais vite me rassoir. Il nous apporta une coupe de champagne et nous trinquâmes à un nouveau départ.

« Ainsi donc, tu as sauvé la vie de mon pauvre Hibiscus ? Mais me connaissant, j’ai bien peur que le pauvre ne survive pas avec sa taille gigantesque. »
"Ho c'est simple, tu as juste a changer son pot pour un plus grand!"
« Qu’est ce qui a faillis le tuer ? Un excès ou un manque d’eau ? Un homme m’a un jour dit que les plantes meurent plus facilement par excès d’eau que par manque. »
" C'est exact, pour savoir si une plante à soif, tu a juste a mettre ton doigt dans la terre. Si ton doit ressort dans terre dessus, elle a soif, s'il ressort humide avec de la terre dessus, elle n'a pas soif!"

C'était bête comme chou dans le fond ! Il suffisait de le faire une fois de temps en temps pour s'assurer de la bonne santé des plantes, cela ne prenait guère plus de deux minutes sauf s'il fallait changer de pot comme c'était le cas maintenant, là, il allait falloir une bonne heure pour tout faire correctement. Un "dong" résonna alors et Nick se leva pour aller dans la cuisine. Je le regardais alors et trouvais qu'il n'avait pas changé, qu'il était toujours aussi viril et dégageait à la fois de la puissance, mais de la sécurité ! Je me frappais alors mentalement de penser cela. Je ne pouvais pas penser des choses gentilles sur l'ennemi ! Je bu une longue gorgée de ma coupe de champagne quand Nick revint avec un préfou. Je souris de toutes mes dents, c'était très attentionné de sa part !

« Tiens, sers toi tant qu’il est encore chaud, me proposa-t-il en revenant au salon.
"Merci beaucoup"

Je me servis alors et croquais à pleine dents dans le préfou. Les premières bouchées allaient puis je sentis une forte odeur d'ail. Ce n'était pas infâme, mais c'était fort en ail, il fallait aimer.

« Au moins si un vampire vient nous importuner, nous n’aurons qu’à lui souffler dessus,
"Et on ne risque pas de se faire sucer le sang non plus!" dis-je en réponse à sa blague.

Je lui fis alors un petit clin d'œil lorsque quelqu'un entra un peu affolé dans la maison, comme ça sans sonner ou s'annoncer. Je me levais alors et me présentais, de mon vrai prénom. L'homme devant moi me regarda alors puis comme si quelque chose avait grillé dans son cerveau, son regard se voilà alors de rage et il grogna. Je n'avais pas peur, mais fis semblant en me rapprochant de Nick.  

"Vous, c'est vous la fille a cause de qui Alice a été exécuté!" Dit-il très en rage maintenant avant de se tourner vers Nick. "Tu la laisse entré ici? Tu la laisse s'approcher de la meute! Je vais l'éventrer!"

Nick lui ordonna de ne rien faire. Je le regardais comprenant que mes accusations avait coûter la vie à Alice, une femme que j'appréciais beaucoup, elle était souvent avec la femme de Nick et j'avais appris à la connaître aussi en venant avec mon grand-père.

"Je....Je.... Je suis désolé.... J'ai.... j'étais jeune.... je..."

Je laissais les larmes couler. Je ne pleurais pas pour ce qu'il s'était passé, mais pour la mort d'Alice. Si j'avais su je serais venu beaucoup plus tôt et avec des preuves, mieux encore, j'aurais amené Nick avec moi parler à mon grand-père pour qu'il lui dise la vérité.  

"Je... je suis venue enterré la hache de guerre, prouver que j'ai changer".




©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Mar 14 Nov - 14:47


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖


« Et on ne risque pas de se faire sucer le sang non plus ! dit elle alors »

Mais je ne vis à peine le clin d’œil amusé qu’elle me lança. Car l’odeur de l’un des loups de la meute venait d’enter dans la maison.
Cela faisait déjà plusieurs mois que je n’avais pas vu Thomas, un loup qu’Alice avait  transformé pour qu’il échappe à la mort. Aujourd’hui, il devait avoir la cinquantaine, mais ses traits étaient ceux d’un homme de vingt ans. Bien qu'il soit encore un membre de la meute, il passait beaucoup de temps dans sa région natale.  Il me regarda un instant avant de détourner son regard vers Rozenn.  Un regard rempli de haine.

« Vous, c'est vous la fille a cause de qui Alice a été exécuté!, puis il se tourna vers moi.  Tu la laisses entré ici ? Tu la laisses s'approcher de la meute! Je vais l'éventrer !
_ Ne la touche pas Thomas ! ordonnais-je alors sévèrement. »

Le loup me regarda et voyant que je ne tolérerai aucune erreur de sa part, il finit par reculer.  Constatant qu’il s’était à peu près calmé, j’allais me placer au près de lui pour poser ma main sur son épaule et plonger mon regard dans le sien.

« N’ai pas peur. Je ne laisserai personne faire du mal à la meute, fis-je d’une voix apaisante. »

Il ne me répondit pas sur le coup, mais je sentais qu’il n’était pas tout à fait rassuré. Derrière moi, j’entendis la druidesse renifler. Lorsque je me retournai, je constatais que des larmes coulaient de sur ses joues.

« Je... je suis venue enterrer la hache de guerre, prouver que j'ai changé, dit elle d’une petite voix.
_ Alors prouvez-le ! lâcha Thomas par-dessus mon épaule. »

Je soupirai. Cet ordre était devenu le Leitmotiv  de Thomas. Il avait beau avoir deux mille ans de moins que l’apôtre homonyme, il lui ressemblait énormément.
Le souffle du gamma était de nouveau aigu et rapide. Énerve, il se rapprocha de Rozenn. Il ne semblait plus vouloir s’en prendre physiquement à la druide, mais je retins cependant son bras.

«  Comment faites-vous pour vous regarder dans un miroir ? demanda Thomas. Vous avez  débarqué chez nous avec vos mensonges ! Avez-vous au moins conscience de ce que vous avez provoqué dans notre meute ?
_ Je lui ai raconté, répondis-je à la place de Rozenn qui semblait assez bouleversée.
_ Et  tu la laisses entrer dans ta maison ? Tu fais confidence à la responsable de la mort d’Alice ? dit il d’une voix tremblante.  »

Il se retourna et je vis que son visage était également recouvert de larmes.

« Ce n’est pas Rozenn qui a tué Alice, et tu le sais très bien,  murmurais-je d’une voix douce pour le calmer.
_ On ne fait pas de fumée sans feu. Elle a craqué l’allumette du feu qui a détruit Alice, dit-il avant de se retourner de nouveau vers Rozenn. Vous m’avez déjà pris ma mère louve. Je ne vous laisserai pas avoir mon alpha. Quelle que soit la sorcellerie que vous utilisez pour qu’il vous fasse confiance !  »

Il finit par reculer et se dirigea vers la porte. Mais avant de sortir, il se retourna.

« Si elle tente quoi que ce soit contre toi. Tu n’auras qu’à hurler et je la tuerai avec plaisir ! lâcha-t-il. »

C’est sur ces mots qu’il sortit de ma maison, nous laissant tous les deux. Rozenn semblait bouleversée, je me rapprochais d’elle.

« Ne te mets pas dans cet état Rozenn. Il finira par comprendre que tu n’as jamais désiré un tel drame. »

J’essuyais alors une larme de sa joue. De nouveau, ce contact me donna un frisson. Je retirai alors bien vite ma main et sourit.  J’allais à la table pour tirer une chaise.

« Si vous voulez bien vous donner la peine, demandais-je. »

Puis alors qu’elle s’approchait, j’attrapais un mouchoir sur le buffet. Lorsqu’elle fut assise, je le lui tendis.





©odage par louha


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Lun 20 Nov - 18:35


 
Le titre de ton RP
❖ Rozenn & Nick ❖


Alors que la soirée avait plutôt bien commencé, il avait fallu qu'un loup entre dans la maison et commence à proférer des menaces. Il avait clairement envie de m'étriper et faisant mine d'avoir peur, je me rapprochais de Nick. Je compris ensuite qu'il me reprochait la mort d'Alice, une personne que j'appréciais et qui était morte par ma faute ce qui me fit quelque chose. Je m'excusais alors et expliquais que j'étais venue pour prouver que j'avais changé que j'avais fait une erreur. Le loup me demanda de prouver que j'étais venue en amie et pas en ennemi.

"Je... dites moi ce que vous voulez que je fasse, je le ferais !" Dis-je en renifflant.

Se joua ensuite une joute verbale entre l'alpha et le gamma jusqu'à ce que le loup intrus m'accusa de sorcellerie. Lui, il allait clairement me le payer. J'allais attendre un petit peu et lui jeter un sort dont il se souviendrait ! Quel culot de m'accuser ainsi ! S'il savait la vérité, il se mettrait à genoux devant moi et c'est lui qui implorerait mon pardon. Je tournais la tête et la baissais sur le côté pour masquer ma colère et ma tristesse. Il dit a Nick que s'il avait un souci avec moi il n'avait qu'a crier et qu'il se ferait un plaisir de m'étriper. Lorsqu'il quitta la maison en claquant la porte Nick, se rapprocha de moi.

« Ne te mets pas dans cet état Rozenn. Il finira par comprendre que tu n’as jamais désiré un tel drame. »

Je haussais les épaules faisant mine d'être peux convaincu. Nick vint alors rapidement essuyer une larme sur ma joue et me fit un petit sourire tout en me regardant dans les yeux. Il alla tirer ensuite une chaise de la table me faisant signe.

« Si vous voulez bien vous donner la peine,  »
"Merci."

Je vins alors m'asseoir et Nick me tendit un mouchoir que j'acceptais. J'essuyais alors mes jours humide puis mon nez.

"Je... je suis vraiment désolé. Je me rend compte de l'étendu des dégâts que j'ai occasionné." dis-je en baissant les yeux.

Je ne pensais qu'à moitié ce que je disais, pour le moment, j'avais juste la haine contre ce loup qui avait gâcher une partie de la soirée. Nick vint alors apporter un plat qu'il posa sur la table et quand il enleva le couvercle, je sentis l'odeur et fut très surprise et heureuse.

" Un Kig ha Farz? Tu es vraiment adorable Nick!"


Je lui souris alors et me levais pour déposer un bisou sur sa joue avant de venir me rasseoir. Il rougit un peu puis après quelques secondes, il secoua la tête et alla chercher une bouteille de vin qu'il déboucha , puis, nous servis un verre. Il vint ensuite prendre place en face de moi.

"j'ai hâte de savoir ce que tu me réserve après le dessert!" Dis-je en lui souriant.



©odage par louha
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Membre - personnel de l'institut
Membre - personnel de l'institut
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net/t650-inventaire-de-nick




■ Célébrité : Colin Firth ■ Crédits : Moi même ■ Autres comptes : Dahut, Merlin et Mollie ■ Messages : 1463 ■ Crédits : 1282 ■ Date d'inscription : 08/08/2017
∆ Age : 1474 ans ∆ Race : Lycan
✴ Pouvoirs : Je me transforme en un gigantesque loup argenté et blanc


MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Jeu 23 Nov - 13:12

« Je... je suis vraiment désolé. Je me rend compte de l'étendu des dégâts que j'ai occasionné fit Rozenn en baissant les yeux. 
_ Ne t'en fais pas.»

La pauvre, elle semblait chamboulée. Je la laissais se remettre de ses émotions et partis en direction de la cuisine pour prendre le Kig Ha Farz que j’avais préparé. D’une main, je portais un plat contenant la viande et les légumes coupés. Dans l’autre je tenais. Une assiette sur laquelle j’avais posé un bol contenant le Liepig et deux autres avec les Farz.
J’avais beau être un loup, tout ceci était assez lourd et je fus soulagé lorsque je déposai tout ceci sur la table. Je fus heureux de constater que les larmes de Rozenn avaient laissé place à un grand sourire.

« Un Kig ha Farz? Tu es vraiment adorable Nick !
_ J’espère qu’il sera plus réussi que le préfou, grimaçais-je. »

Et, sans le moindre signe avant coureur, elle se leva et alla déposer un bisou sur ma joue. Je restai bouche bée. Presque pétrifié par ce qu’il venait de se passer. Puis, non sans efforts, je repris mes esprit et retournait dans la cuisine.
Je soufflais alors un grand coup et levais les yeux au ciel. Cette femme était en train de e faire perdre la tête. Une fois un peu calmé, je pris une bouteille de vin que j’avais sortie et je la rapportais dans la salle à manger. J’en versai le contenue dans nos verres respectifs et je pris place sur la chaise en face de Rozenn.


"J’ai hâte de savoir ce que tu me réserves après le dessert!
_ Eh bien…tu verras ; c’est une surprise ! "

Je lui fis un petit clin d’œil. Cependant, il s’agissait également d’une surprise pour moi. J’avais préparé le plat et c’est tout. Mais à présent j’étais obligé de trouver quelque chose d’original pour terminer la soirée.
Je lui demandais de me tendre  son assiette afin que je la serve. Mais perdu dans mes pensées, j’en renversai la moitié sur la table.

« Oh merde, marmonnai-je. »

De nouveau, je retournai dans la cuisine pour cette fois récupérer une éponge. Je réparais alors mes bêtises. Une fois cela fait, je m’asseyais pour me servir  à mon tour. Je constatais avec fierté que Rozenn avait l’air d’apprécier ce qu’il y avait dans son assiette. Un léger silence s’installa. On n’entendait que des bruits de mastications et celui de nos couverts dans nos assiettes. Je profitais de ce moment de calme pour chercher une idée d’activité après le dessert.
Cependant, j’avais invité Rozenn pour me faire une idée précise d’elle. Une discussion était donc nécessaire.

« Qu’est ce qui t’a fiat changer d’avis ? demandai-je alors. Qu’est ce qui t’a fait dire que nous n’étions pas responsables de la mort de ton grand père ? »

J’espérai que ma question n’allait pas chambouler l’atmosphère paisible qui s’était installée depuis quelques instants dans la pièce.


HRP : 1er message d'un nouveau millier Razz


Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://www.institutchevalier.net




■ Célébrité : Un fantôme au dessus de ton épaule ■ Crédits : Crack. ■ Autres comptes : Aucuns ■ Messages : 551 ■ Crédits : 1479 ■ Date d'inscription : 27/11/2016
∆ Age : l'infini + 1 ∆ Race : Créature cruelle et sadique

✴ Pouvoirs : - Bannissement temporaire
- Bannissement définitif
- Suppression de compte
- Sanctions en tout genre
- Tortureur en intrigues.



MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible Lun 15 Jan - 21:59

SUPPRESSION ET BANNISSEMENT DU PARTENAIRE.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dîner où tout est possible

Revenir en haut Aller en bas

Un dîner où tout est possible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Institut Chevalier :: Cours de récréation :: Archives :: RPs Abandonnés-